TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Bella Figura

Un homme et une femme sont sur le parking d’un restaurant. Andrea est encore dans la voiture. Son amant essaie de la convaincre de sortir, en dépit de l’erreur qu’il vient de commettre : mentionner que le restaurant lui a été conseillé par sa femme. Un peu plus tard, au même endroit, survient un autre couple. Un lien inopportun les unit aux premiers…

Un homme et une femme se tiennent sur le parking d’un restaurant de province. Elle, Andréa, mère célibataire, préparatrice en pharmacie, est encore dans la voiture. Son amant, Boris, patron d’une entreprise de miroiterie, essaie de la convaincre de sortir, en dépit de l’erreur qu’il vient de commettre : mentionner que le restaurant lui a été conseillé par sa femme… Bella Figura explore la soirée consécutive à cette faute originelle. Un peu plus tard, au même endroit, survient un autre couple, accompagné par la mère de l’homme. On apprend très vite qu’un lien inopportun les unit aux premiers. La pièce se déroule presque entièrement à ciel ouvert, dans un jour déclinant. Je n’ai jamais raconté d’histoires dans mes pièces, et on ne sera pas surpris qu’il en aille encore ainsi. À moins qu’on ne considère comme une histoire la matière stagnante et houleuse de la vie. Y. R.

La pièce répond à une commande de Thomas Ostermeier dont il a signé la création en 2013 à la Schaubühne de Berlin.

© Pascal Victor Artcom Press

Yasmina Reza

Yasmina Reza a publié des romans : Hammerklavier, Une Désolation, Adam Haberberg, Dans la luge de Arthur Schopenhauer, Nulle part, L’Aube, Le soir ou la nuit, et des pièces de théâtre : Conversations après un enterrement, La Traversée de l’hiver, L’Homme du Hasard, « Art », Trois Versions de la vie, Une Pièce espagnole, Le Dieu du carnage. Sa dernière pièce, Bella Figura, éditée chez Flammarion, a été créée à la Schaubühne de Berlin par Thomas Ostermeier. Ses œuvres théâtrales sont adaptées dans plus de trente-cinq langues et jouées à travers le monde dans des centaines de productions aussi diverses que la Royal Shakespeare Company et le Théâtre de l’Almeida à Londres, le Berliner et la Schaubühne à Berlin, le Burgteater de Vienne. Elle a obtenu les deux prix anglo-saxons les plus prestigieux : le Laurence Olivier Award (Grande-Bretagne) et le Tony Award (États-Unis) pour « Art » et Le Dieu du carnage.


Avec Emmanuelle Devos, Camille Japy, Louis-Do de Lencquesaing, Micha Lescot, Josiane Stoleru

Décor Jacques Gabel
Dumières Roberto Venturi
Costumes Marie La Rocca
Coiffures, maquillages Cécile Kretschmar
Son Bernard Vallery
Musique Nathan Zanagar
Collaboration artistique Valérie Nègre et Sophie Bricaire
Régie générale Laurent Lecoq
Régie plateau Thomas Peterlin
Régie lumières Matthieu Baranger
Régie son/vidéo Serge Meyer
Habillage/maquillage Nathy Polak en alternance avec Judith Scotto

Production Les Petites Heures
Poproduction Théâtre du Rond-Point – Paris, Théâtre de Namur, Théâtre National de Nice, Liberté – scène nationale de Toulon, Théâtre des Sablons – Neuilly sur Seine

Création au Liberté, scène nationale de Toulon, janvier 2017
La pièce est publiée aux Éditions Flammarion.

  • Prélude
    Mercredi 22 mars à 19h, la découverte d’une œuvre, de son auteur, de l’histoire sous une forme accessible à tous.
    En savoir plus
  • Rencontre après spectacle
    Jeudi 23 mars à l’issue de la représentation, nous vous invitons à rencontrer des membres de l’équipe artistique.
  • Projection Projection au Comœdia
    « Carnage » de Roman Polanski (2011, 1 h 20).
    Dimanche 26 mars à 11h15. En présence de membres de l’équipe artistique de Bella Figura. En savoir plus