TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Variations sur le modèle de Kraepelin…

Trois hommes, un père, son fils et un médecin. Ce dernier, adepte du célèbre psychiatre allemand Emil Kraepelin, par ses prescriptions comportementalistes, intervient de plus en plus dans la relation entre le père et le fils au point que tout se disloque, se dérègle, tandis qu’une mémoire enfouie, par instant, se réveille…


Variations sur le modèle de Kraepelin
(ou le champ sémantique des lapins en sauce)
Du mardi 13 au vendredi 23 mai 2014


Trois hommes. Un père, son fils et un médecin. Le père, atteint d’une maladie dégénérative de la mémoire, est pris en charge par son fils. Le médecin, homonyme du célèbre psychiatre allemand Emil Kraepelin, prodigue au fils des pratiques thérapeutiques pour aider son père à renouer avec ses souvenirs.

Le médecin, avec ses prescriptions « comportementalistes », intervient de plus en plus, devenant metteur en scène des deux hommes ; exercices de prise de parole enregistrée puis filmée, scènes d’interrogatoire évoquant tout à la fois les arrestations du temps de guerre, le tribunal ou les émissions de télé-réalité. Les zones obscures du père émergent… Au moment où la thérapie semble précipiter le père dans une chute libre, la pièce procède à une sorte de bascule, touchant tous les personnages, comme si l’on entrait définitivement dans le cerveau du père. Tout se disloque, se dérègle, perdant le sens commun, ou plutôt laissant apparaître sur scène des images délirantes… C’est une pièce à la fois triste et pleine d’humour, noire et pleine d’espoir. On pense souvent à Beckett, à Pinter, mais aussi aux surréalistes. C’est une oeuvre inclassable, d’une prouesse syncrétique rare, soucieuse d’interroger et de croire, soucieuse de faire réfléchir et rêver.

« La maladie a ce rôle de “menteuse en scène” et guide la pièce pour la transmettre à la mémoire du spectateur. (…) Ici, la petite histoire personnelle ouvre une fenêtre sur la grande Histoire, questionnant l’identité de notre Europe. » A. A.

© Emile  Zeizig

Davide Carnevali est né à Milan en 1981 et vit entre Berlin et Barcelone. Dramaturge et essayiste, il est également traducteur du catalan et du castillan. Son oeuvre de dramaturge a été plusieurs fois récompensée : prix Sassetti Cultura Teatro pour Calciobabilla, prix Scintille du Théâtre d’Asti et prix Borrello pour Come fu che in Italia scoppiò la rivoluzione ma nessuno se ne accorse, prix Marisa Fabbri et prix de la pièce radiophonique aux rencontres théâtrales de Berlin pour Variations sur le modèle de Kraepelin. Sa dernière pièce, Sweet Home Europa, a été présentée au festival Regards croisés à Grenoble, au Théâtre de la Ville à Paris et au festival international de littérature de Berlin.

Antonella Amirante est metteuse en scène, comédienne et traductrice. Pendant plusieurs années, elle a été interprète dans de nombreuses créations en Italie puis en France, avant de monter ses propres spectacles. En parallèle, elle se spécialise dans la promotion de la dramaturgie italienne contemporaine et entreprend de nombreuses actions de médiation interculturelle, notamment pour le jeune public. En 2008, elle crée, dans le cadre du festival Act’Oral à Marseille, le spectacle Parole in Anteprima où elle présente des textes d’auteurs italiens. L’année suivante, elle fonde la compagnie AnteprimA et met en scène deux textes écrits à sa demande : Mère / Fille de Laura Forti (en tournée internationale, mention spéciale du jury du festival Giocateatro de Turin) et Malamore d’Antonio Tarantino. Antonella Amirante est coordinatrice pour la Maison Antoine Vitez et est artiste associée au Théâtre de Vienne en 2012-2013 et 2013-2014 pour les auteurs contemporains.

Avec Anne Ferret, Henri-Edouard Osinski, Jean-Christophe Vermot-Gauchy
Lumière Julien Dubuc
Vidéo et son Nicolas Maisse
Administration de production Frédérique Yaghaian

Un spectacle de la Cie AnteprimA
Coproduction Théâtre de Vienne

En savoir plus sur la compagnie : Cie AnteprimA

  Le programme de salle (pdf / 604ko)

  Le dossier de presse (pdf / 292ko)

  • Carte blanche au Cinéma Le Comœdia, samedi 17 mai, 11h00
    En savoir plus

 

  • Journée d’étude Le médecin, la famille et le patient Alzheimer. Ethique, théâtre et médecine.
    En savoir plus