TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Les Langagières

Quinzaine autour de la langue et de son usage
Lectures, performances, impromptus, cabarets, brigades d’intervention poétique… C’est la langue qui fait spectacle, une formule qui est aussi un mot d’ordre.

Du mardi 14 au samedi 25 mai, rendez-vous au TNP et hors les murs pour découvrir des formes variées et surprenantes, proposées par des poètes, comédiens et musiciens.
Le programme détaillé sera connu en avril 2019.

Programme

Lectures, spectacles, cartes blanches, cabarets, brigades d’intervention poétique…

Les Langagières, ce sont quinze jours pour vivre la langue dans tous ses états !
Du mardi 14 au samedi 25 mai, rendez-vous au TNP et hors les murs pour découvrir des lectures, concerts, rencontres, spectacles, récitals, cartes blanches…

Des formes variées et surprenantes, proposées par des poètes, comédiens et musiciens.

Programme détaillé et ouverture de la billetterie en avril 2019

Que veulent être Les Langagières ?

La passion partagée, sans cérémonie, de la langue, cette chose publique qui, par l’action des poètes, est toujours autre en étant nôtre. Lieu de la rencontre et de la surprise. Faire agir cette passion entre complices gourmands et curieux, poètes, comédiens, gens du théâtre et de la cité, publics de tous âges, c’est l’enjeu premier.
Pour tous et avec qui veut jouer le jeu, creuser, trouver, hausser, découdre, subvertir, réinventer sans fin la langue, c’est l’aventure tentée.

Mais cela, dans la maison commune du théâtre, n’a de sens, n’est admissible même, que dans une atmosphère de fête. Nous ne voulons pas de ces plaisirs sérieux qui demandent qu’on scrute, le doigt sous le menton et le genou prêt à la révérence, les hiéroglyphes sacrés.
L’audace et l’effort de tous certes peuvent être requis mais dans le plaisir de l’aventure, l’émotion de l’insolite, si est préservé le libre choix du doute, du refus et de la préférence.

C’est à la carte. Seule obligation : accepter de ne pas savoir où donner de l’oreille et encourir le risque de l’inconnu.
Bref : avoir de l’appétit ! 

Jean-Pierre Siméon, poète associé au TNP