TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Tabac rouge

Avec cette pièce, James l’acrobate, le mime, l’acteur, sans paroles, sans texte, a « machiné » un univers chargé d’une noirceur dantesque : un plateau en extension, beaucoup de monde, un fatras d’objets, de grandes parois-miroirs à folles tuyauteries, des échafaudages…

À propos

Du mercredi 10 au lundi 22 septembre 2014
Horaire particulier : 20h30
Spectacle à voir en famille, enfants à partir de 10 ans

Dans le cadre de la 16e Biennale de la danse de Lyon

Quand y a-t-il « chorédrame » ? Quand James Thierrée s’en remet à la danse pour ausculter la condition humaine.

En 2009, James Thierrée campait, seul en scène, un Raoul tout d’angoisse et de solitude qui finissait par s’envoler. Déjà au bord de la danse. Avec Tabac rouge, James l’acrobate, le mime, l’acteur vient contrer le précédent. Place donc au metteur en scène et chorégraphe, pour une écriture cousue non plus uniquement sur lui — même s’il est encore le personnage central de cette pièce — mais aussi sur les danseurs et le décor. Un « chorédrame » sans paroles, sans texte, et peut-être même sans intrigue, le tout d’un genre fantastico-toxique. Au centre de cette noirceur, un tyran halluciné à pipe, vieillard défait bien calé dans son crasseux fauteuil. À ses pieds, le peuple, cloportes ou fourmis, pantins rampants ou juchés sur des roulettes. Pour que le drame gronde, Thierrée a machiné un univers chargé d’une noirceur dantesque : un plateau en extension, beaucoup de monde, un fatras d’objets, de grandes parois-miroirs à folles tuyauteries, des échafaudages, des câbles, des perches, une catapulte, des corpslampes à têtes d’abat-jour (dont Tabac rouge est l’anagramme), des circuits bien bidouillés et des contorsions bien balancées. Une danse qui n’oublie pas d’où elle vient. Manou Farine, journaliste

« C’est l’histoire d’un roi qui joue au metteur en scène. Ou au chorégraphe puisqu’il s’agit d’un bal — un bal de fourmis, sans lustre ni même orchestre. L’histoire de celui qui doit donner les ordres, rester en coulisses, mais dont la présence s’impose en tous les coins et recoins. » James Thierrée

16e biennale de la danse de Lyon

 

En savoir plus.

Distribution

Interprété par
James Thierrée,
Anna Calsina Forrellad,
Noémie Ettlin,
Namkyung Kim,
Matina Kokolaki,
Katell Le Brenn,
Piergiorgio Milano,
Thi Mai Nguyen,
Ioulia Plotnikova,
Manuel Rodriguez

Mise en scène, scénographie et chorégraphie James Thierrée
costumes Victoria Thierrée
assistante à la mise en scène Sidonie Pigeon

Production déléguée Compagnie du Hanneton – Junebug

Coproduction
Théâtre Vidy — Lausanne,
Théâtre de la Ville — Paris,
Le Printemps des Comédiens — Montpellier,
Théâtre Royal de Namur,
La Coursive — Scène Nationale de La Rochelle,
Sadler’s Wells Theatre — Londres.

En collaboration avec
Crying Out Loud,
Festival Tchekhov — Moscou,
Le Cado — Orléans,
Maison de la Culture de Nevers,
Théâtre André Malraux — Rueil Malmaison,
Théâtre Jacques-Prévert d’Aulnay-sous-Bois,
Le Carré — Les Colonnes Saint-Médard-en-Jalles,
La Comédie de Clermont-Ferrand Scène nationale,
L’Arc Scène nationale du Creusot.

Vidéo