Culture et Santé

Coordonnés par Interstices, les projets Culture et Santé sont soutenus par l’ARS, la DRAC et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Ils ont vocation à faire se rencontrer le monde du soin et celui de l'art. Sans bénéfices cliniques escomptés, ces projets remettent l'humain au cœur de la relation.

Projet Créativités Croisées avec APF-France Handicap

La saison 2020-2021 a vu l’aboutissement du projet mené avec l’APF-France Handicap, coordonné artistiquement par le Théâtre Oblique. Créativités croisées a éclos dans une création divine et joyeuse, avec les amateurs des 5 structures du département, chacune contribuant à un élément de la création : écriture / décors / costumes / jeu / création sonore.
Le TNP remercie tous les partenaires, artistes et participants pour avoir, malgré toutes les difficultés rencontrées, contribué à faire bouger les lignes et ouvrir les portes des lieux de soin autant de l’institution artistique qu’est le TNP.

En chiffres :
environ 430 adhérents d’APF France handicap ont été touchés par l’une ou l’autre des actions du projets ainsi que 86 personnes ayant assisté au spectacle Genèse et Métamorphose. Plus d’une cinquantaine de salariés ou intermittents du TNP ont participé de près à ce projet (billetterie, équipe d’accueil, relations avec les publics, technique, sécurité, communication), 6 artistes ont été impliqués dont 5 qui ont mené des ateliers de pratique et participé à la création du spectacle et dont une, Sonia Wieder-Atherton, qui s’est déplacée dans l’un des lieux pour donner un concert et discuter avec les jeunes polyhandicapés présents.

 

Projet Le Corps en travail - avec L'ALGED - ESAT

Le TNP accompagné de Thierry Thieû Niang, artiste associé au projet, mettra en œuvre cette saison un projet porté par l’ALGED. Travailleurs handicapés, en entreprises ou indépendants, étudiants en ostéopathie et personnes porteuses de handicap visuel travailleront sur les thèmes du corps en travail, du corps au travail, du travail du corps, du travail au corps…

Les adultes handicapés qui travaillent en ESAT sont pris quotidiennement par des gestes simples et répétitifs, dans le but de fabriquer des produits ou fournir des services pour des entreprises du milieu dit ordinaire. Ce projet permet d’ouvrir les corps à d’autres gestes, d’autres mouvements, sans intention pragmatique ni normative, d’accéder à leur imaginaire corporel, d’exprimer leur imaginaire décalé.

Les personnes qui travaillent dans le milieu dit ordinaire peuvent également subir de toutes autres contraintes, corporelles ou psychiques dans leurs journées de travail : gestes répétitifs et douloureux pour des salariés qui travaillent à la chaîne, risques musculosquelettiques liés à des postes de travail inadaptés ou le port de charges lourdes, pressions liées au stress, rationalisation et la déqualification du travail, risques psycho-sociaux, ou encore une nécessité de pluridisciplinarité et une obligation vitale de résultats qui, inscrit les corps et le mental dans un rythme effréné et un stress permanent. Ce projet remet à sa juste place une beauté du corps et une poésie de son expression.

Les personnes porteuses de handicap visuel ont un rapport paradoxalement privilégié à l’espace et au corps, le leur et celui de l’autre ; elles ont un rapport à l’instant, une disponibilité au temps présent particulièrement intense. Ce projet leur offre un espace, physique, temporel, sonore et vibratoire, dans lequel ces participants pourront expérimenter encore différemment ces sens déjà sur-développés, pour le plaisir.
Les étudiants en ostéopathie reçoivent un enseignement, dit « non conventionnel », sur le fonctionnement du corps et la manière dont il est possible de soulager des douleurs ou des dysfonctionnements par la manipulation manuelle.
Les quatre groupes participeront d’abord séparément à des ateliers avec Thierry Thieû Niang, puis, se croiseront pour des temps de pratique en binôme avant, enfin, de se retrouver pour une semaine de résidence commune dans un réel « partenariat des corps », chacun apportant le fruit de ses ateliers et de son travail pour faire éclore une sorte de Babel des corps en travail…

Contact

Sylvie Moreau
+33 (0)4 78 03 30 13
s.moreau@tnp-villeurbanne.com