En attendant le Petit Poucet

de Philippe Dorin
mise en scène et scénographie Sylviane Fortuny

  • Création

Du au

salle Jean-Vilar

55 min samedi 2 à 11 h et 17h,
mercredi 6 à 15h et 18h
séances scolaires lundi 4 et
mardi 5 à 10h et 14h30

Adapté aux scolaires

  • lun 4 mars 10h00
  • lun 4 mars 14h30
  • mar 5 mars 10h00
  • mar 5 mars 14h30
  • À propos

    Pour tous dès 6 ans

    Deux enfants, le Grand et la Petite, se rencontrent au milieu d’une clairière, sur le chemin du petit Poucet. Ils deviennent frère et sœur. Ils viennent de quitter leur pays en ruines et se mettent en quête d’un petit coin vu en rêve, où ils pourraient quitter leurs chaussures et poser leurs pieds sur un petit tapis. Un petit caillou blanc les suit. Ils marchent, se recueillent sur la tombe de leur mère, passent le gué d’une rivière, bivouaquent sous les étoiles, sympathisent avec des grenouilles, croisent une charrette tirée par un cheval, traversent une ville en chantant, meurent et ressuscitent, font le tour du monde et frappent à la porte d’une maison…

    Écrit à l’aube des années 2000, ce texte faisait alors écho aux guerres des Balkans. Aujourd’hui, il devient la caisse de résonance d’autres drames. Face à ces tragédies qui percutent l’humanité, la pièce de Philippe Dorin laisse entrevoir un horizon lumineux et tendre.
    Avec beaucoup de drôlerie et de légèreté, l’histoire qui se déploie dans En attendant le Petit Poucet offre une belle réflexion sur la place de l’écriture, cet outil atemporel de résilience, de joie et d’émancipation.

  • Biographies

    Philippe Dorin

    Né en novembre 1956 à Cluny, il travaille d’abord comme auteur et comédien au Théâtre Jeune Public de Strasbourg, entre 1980 et 1990, sous la direction de André Pomarat et Eric de Dadelsen. En 1994, il rencontre Sylviane Fortuny avec qui il fonde la compagnie pour ainsi dire. Il écrit pour d’autres compagnons metteurs en scène parmi lesquels Michel Froehly, Ismaïl Safwan de la Cie Flash Marionnettes, Thierry Roisin de la Comédie de Béthune, centre dramatique national. Il écrit également des livrets d’Opéra. En 2004-2005, il est auteur engagé au Théâtre de l’Est parisien dirigé par Catherine Anne, qui accueille la plupart de ses spectacles jusqu’en 2010. Ses textes, publiés pour la plupart à L’école des Loisirs, sont montés par de nombreuses compagnies en France parmi lesquelles la Cie La Rousse de Nathalie Bensard, la Cie Les Veilleurs d’Émilie Leroux, et le Théâtre des Deux Mondes d’Eric Jean, à Montréal. La saison 2021-2022, Bijou bijou, te réveille pas surtout, mis en scène par Sylviane Fortuny, est présenté au TNP. En 2020, son texte Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu est mis en scène par Julien Duval. Le spectacle est présenté au TNP la saison 2022-2023

    Sylviane Fortuny

    Elle est née en 1951 à Casablanca. En 1968, elle découvre le théâtre destiné aux enfants au Théâtre de Sartrouville avec Kim Vinter et Bernard Sultan, pour lesquels elle travaille d’abord comme manipulatrice de marionnettes, puis comme comédienne jusqu’en 1993. Elle crée Les draps du rêve, Le lit marine, Jardins d’enfance, et Fenêtres. En 1994, elle rencontre Philippe Dorin avec lequel elle fonde la compagnie pour ainsi dire. Entre 1996 et 1998, elle travaille également comme comédienne et manipulatrice avec plusieurs autres compagnies, et réalise des mises en scène pour Françoise Pillet (Emile et Angèle, correspondance, 2002), Joëlle Rouland (L’envolé, 2004) et Serge Marois au Québec (La robe de ma mère, 2008). En 2020, elle a créé l’installation Au beau bois dormant, dans le hall de l’ECAM, théâtre du Kremlin-Bicêtre. En 2021, elle met en scène le texte de Philippe Dorin Bijou bijou, te réveille pas surtout, présenté au TNP.

  • Distribution

    avec Victor Breda, Louis Ferrand, Léa Squarcio
    en partenariat avec le GEIQ Théâtre – Compagnonnage

    costumes Sabine Siegwalt
    lumière Julie Bardin
    construction du décor Otto Ziegler et les ateliers du TNP
    assistanat à la mise en scène Mélanie Vayssettes
    régie générale Guillaume Chapeleau

    • reprise de la production déléguée Théâtre National Populaire
    • production Compagnie Pour ainsi dire et Théâtre National Populaire
    • Remerciement à la Maison Jean-Vilar, Avignon
  • Documentation

  • Rendez-vous

    • Hors les murs
      → représentations scolaires d’En attendant le Petit Poucet,
      jeudi 7 et vendredi 8 mars,
      à la MJC de Villeurbanne, 46 cours Dr Jean Damidot,
      plus d’infos