Jean Bellorini

Metteur en scène attaché aux grands textes dramatiques et littéraires. Il mêle étroitement dans ses spectacles théâtre et musique et y insuffle un esprit de troupe généreux. Il défend un théâtre populaire et poétique.

photo de Jean Bellorini par Juliette Parisot

Il monte Tempête sous un crâne d’après Les Misérables de V. Hugo, Paroles gelées d’après Rabelais (Molière de la mise en scène), La Bonne Âme du Se-Tchouan de B. Brecht (Molière du meilleur spectacle du théâtre public), Liliom de F. Molnár ou encore Karamazov d’après le roman de Dostoïevski, créé pour le Festival d’Avignon 2016.

Nommé en 2014 à la direction du Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis, il crée Un instant d’après Proust et Onéguine d’après Pouchkine et invente la Troupe éphémère, composée d’adolescents avec qui il monte chaque saison un spectacle. Il travaille pour l’opéra et à l’étranger, et collabore avec les troupes du Berliner Ensemble, du Théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg et, au printemps 2022, du Teatro di Napoli pour la création Il Tartufo.

Depuis 2020, il est directeur du TNP. Sa création Le Jeu des Ombres de Valère Novarina est présentée lors de la Semaine d’art en Avignon. En 2022, il est invité par le Teatro Di Napoli – Teatro Nazionale et crée avec la troupe d’acteurs italiens Il Tartufo de Molière, dans une traduction de Carlo Repetti. En 2022, il créé avec sa troupe Le Suicidé, vaudeville soviétique de Nicolaï Erdman.

En juin 2023, il crée avec les comédiennes de l’Afghan Girls Theater Group Les Messagères d’après Antigone de Sophocle. En novembre 2023, il signe la mise en scène de David et Jonathas de Marc-Antoine Charpentier, créé à l’Opéra de Caen et dirigé par Sébastien Daucé.

En janvier 2024, il crée en Chine Les Misérables, d’après le roman de Victor Hugo, avec Yanghua Theatre au Poly Theatre de Pékin. Il travaille actuellement sur Histoire d’un Cid, d’après Corneille, qui verra le jour à l’été 2024 dans le cadre des Fêtes nocturnes de Grignan.

Son répertoire