TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Singspiele

Toutes les représentations ont lieu au TNP.
Les réservations pour les 16 et 17 mars au TNP se font auprès de la Maison de la Danse : billetterie en ligne

Dans une forme sobre et concentrée en constant mouvement, le comédien laisse affleurer une constellation de sensations qui nous arrivent au contact d’autrui. Toute une humanité qui défile sous nos yeux, là, devant nous.

À propos

Toutes les représentations ont lieu au TNP.
Les réservations pour les 16 et 17 mars au TNP se font auprès de la Maison de la Danse : billetterie en ligne

« La manière dont se présente l’Autre, dépassant l’idée de l’Autre en moi, nous l’appelons, en effet, visage ». À partir de cette phrase de Emmanuel Levinas, Maguy Marin, en étroite collaboration avec le comédien David Mambouch et le scénographe Benjamin Lebreton, ont imaginé un dispositif où se déploie un cheminement durant lequel le comédien prête corps aux nombreux visages qui se présentent à nous. Simplicité apparente et radicalité, écoute sensible de l’invisible d’un individu singulier et de son mystère irréductible, ce solo donne à chaque Autre, anonyme ou déjà vu, rythme, souffle et poids le temps d’un suspens. De pas en pas, dans une forme sobre et concentrée en constant mouvement, le comédien laisse affleurer une constellation de sensations qui nous arrivent au contact d’autrui. Toute une humanité qui défile sous nos yeux, là, devant nous.
Maguy Marin

Programmé en collaboration avec la Maison de la Danse, dans le cadre de l’Archipel Maguy Marin.

Logo_Maison_de_la_danse

 

© S. Rouaud

Biographies

Maguy Marin, danseuse et chorégraphe, étudie la danse classique avant de rejoindre l’école de Maurice Béjart. En 1984 naît la Compagnie Maguy Marin. Le Centre chorégraphique national de Créteil, qui voit le jour en 1985, permet de poursuivre un travail artistique assidu et une diffusion de par le monde. Une nouvelle implantation suit, en 1998, au CCN de Rillieux- la-Pape. L’année 2011 sera une année de réflexion pour l’artiste et sa compagnie. Après l’intensité des années passées à Rillieux, s’ouvre la nécessité d’une nouvelle étape pour continuer à ouvrir l’espace immatériel d’un commun qui cherche obstinément à s’exercer. Après quelques années passées à Toulouse, Maguy Marin revient avec sa compagnie près de Lyon et déploie un nouveau projet ambitieux et généreux, « ramdam, un centre d’art ».

David Mambouch est acteur de théâtre et de cinéma, auteur, scénariste, réalisateur et metteur en scène. À sa sortie de l’ENSATT en 2004, il intègre la troupe du TNP jusqu’en 2010. En 2005, il écrit et met en scène Harold Pinter’s Club, et L’Oracle de Saint-Foix. En 2008, il présente sa pièce Noires pensées, mains fermes au Théâtre Les Ateliers. Ses textes, Premières armes et Walk out, sont mis en scène par Olivier Borle. Il écrit et réalise, aux côtés de Olivier Borle, la série de courts métrages La Grande Cause. En 2013, il rejoint la Compagnie Maguy Marin pour les reprises de May B et Umwelt. En 2015, il signe la mise en scène de Juan au TNP.

Benjamin Lebreton, architecte paysagiste de formation, poursuit ses études à l’ENSATT. Scénographe pour la danse et le théâtre, il collabore avec Mourad Merzouki et la compagnie Käfig pour toutes leurs créations. Il est graphiste pour des événements culturels et réalise les signalétiques de bâtiments de la nouvelle école Louis-Lumière à Saint-Denis et de Science Politique à Reims, et signe des a ches et documents pour des créations théâtrales. David Mambouch lui a confié les décors de Juan.

Distribution

Conception Maguy Marin
Interprétation David Mambouch
Régie générale Rodolphe Martin
Scénographie Benjamin Lebreton
Lumières Alex Bénéteaud
Création sonore David Mambouch
Son Antoine Garry
Aide à la réalisation des costumes Nelly Geyres

Production déléguée extrapole
Coproduction Théâtre Garonne — Latitudes prod — Daejeon arts center — Marseille objectif DansE — Compagnie Maguy Marin — Ad Hoc — extrapole

Spectacle accueilli en prêt de salle à Mix’ art Myrys et à L’Usine, Tournefeuille / Toulouse Métropole.
Créé au Théâtre Garonne en mars 2014.

Revue de presse

« Maguy Marin, chorégraphe révoltée et résistante, y cache un message, naturellement. Message humaniste et républicain, ça va de soi. Message poétique aussi. Les deux se rejoignent dans ce lien invisible entre tous les humains ici évoqués, ce lien que l’on ressent d’autant plus fort qu’il entre en phase avec nos phantasmes intimes. Mais cette manière d’incarner tous les milieux sociaux, les sexes, les époques et les peuples en même temps est une image clé de notre temps, à l’ère de la « mondialisation » et des identités virtuelles. »
Thomas Hahn, Artistik Rezo

« Le comédien David Mambouch, qui signe aussi la bande-son très brouhaha urbain de Singspiele, tient fermement les rênes de cette performance, livrant son corps comme de la pâte à modeler à ceux de tous les âges et de toutes les corpulences dont il aborde les visages. Singspiele, qui peut aussi se lire comme le déroulé d’une vie à travers son vestiaire, creuse l’une des thématiques fortes de Maguy Marin : l’analyse des gens au quotidien, de la beauté de chacun et de la ressemblance de tous qui nous fondent dans la même foule. »
Rosita Boisseau, Le Monde

En lien avec le spectacle

Prélude
Mercredi 23 mars 2016 à 19h00, une mise en perspective des enjeux du spectacle vous est proposée.
En savoir plus

Disputatio
Jeudi 24 mars 2016 après le spectacle. Un espace dans lequel chacun peut dire, entendre, questionner, objecter la lecture d’un spectacle que nous venons de partager.
Animé par Cyrille Noirjean et Jean-Luc de Saint-Just, psychanalystes. En savoir plus

Documents

Le programme de salle (pdf / 320ko)

 Le dossier de presse (pdf /161ko)