TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

King Kong Théorie

King Kong Théorie est un essai où vécu et réflexion s’entremêlent pour interroger la place de la femme dans la société actuelle autour de trois problématiques : le viol, la prostitution et la pornographie. Dans ce texte non pensé pour le théâtre, la plume est âpre et la pensée conteste, désacralise et réveille. Dénonciation percutante, coup de fouet vivifiant.

À propos

King Kong Théorie se présente comme un essai où vécu et réflexion s’entremêlent pour interroger la place de la femme dans la société actuelle autour de trois problématiques : le viol, la prostitution, la pornographie. La plume est âpre. La pensée désacralise, conteste et réveille aussi. Dénonciation percutante qui agit comme un coup de fouet vivifiant. D’entrée, l’auteure précise : « Franchement je suis bien contente pour toutes celles à qui les choses telles qu’elles sont conviennent. C’est dit sans la moindre ironie. Il se trouve simplement que je ne fais pas partie de celles-là… » Elle enchaînera à voix pleine ce qui ne se prononce qu’avec dégoût dans nos sociétés conditionnées à rejeter tout ce qui parle du corps, de son sort et de ce qui se fait avec… L’analyse est subtile, documentée et au fil du récit une pensée brillante et universelle se dévoile. Vanessa Larré a opté pour une répartition à trois voix et à trois corps de ce texte non pensé pour le théâtre : « Ce qui est écrit sera dit sans colère, sans besoin de revanche. Ce sont avant tout les propos de celle qui ne trouve pas sa place dans le monde tel qu’il est. Et je pense que c’est le sentiment de beaucoup de gens, hommes, femmes et  » autres  » confondus. En tout cas, c’est le mien. La représentation espère engager une prise de conscience plus large que le féminisme un peu réducteur collé aux propos de Despentes. »

 © Francois Berthier

Biographies

Virginie Despentes

Virginie Despentes est née en 1969 à Nancy. Après avoir plaqué l’école en 1985, elle part pour Lyon où elle lit Bukowski et James Ellroy, écoute les Béruriers Noirs et vit de petits boulots. Son premier roman Baise-moi, paru chez Florent Massot, se vend à plus de 50 000 exemplaires et fait l’objet d’une adaptation cinématographique (film coréalisé avec Coralie Trinh Thi, classé X). Après la publication d’un second roman, Les Chiennes savantes, elle publie chez Grasset Les Jolies Choses qui obtient le Prix de Flore et lui apporte la reconnaissance littéraire. Elle poursuit son œuvre en publiant deux autres romans, Bye Bye Blondie et Teen Spirit. Véritable inventaire de la marginalisation de la jeunesse, son œuvre explore les limites de l’obscénité et interroge la misère, l’injustice, la violence. En 2010, elle reçoit le Prix Renaudot pour Apocalypse bébé. Le premier tome de Vernon Subutex obtient le Prix Landerneau et le Prix de la Coupole. Le troisième tome est à paraître. Elle est membre de l’Académie Goncourt depuis janvier 2016.

Vanessa Larré

Vanessa Larré, née à Genève en 1970, a commencé sa formation au Conservatoire d’art dramatique de Genève, puis au CNSAD de Paris. Elle travaille comme comédienne avec Claude Stratz, Simon Eine, Katharina Thalbach, Jacques Nichet, Jérôme Robart, Laurent Laffargue, Anne Bisang ou Christophe Perton. Elle joue aussi dans Les Démons de Dostoïevski et La Dame de Chez Maxim de Feydeau, mises en scène Roger Planchon. Au cinéma, elle travaille avec Jean-Pierre Mocky, Chantal Akerman ou Costa Gavras. En 2010, elle fonde la compagnie Parcelle112 et met en scène Concert à la carte de Franz Xaver Kroetz et, deux ans plus tard, Femmes d’intérieur d’après Concert à la carte et Perspectives ultérieures, du même auteur.

Distribution

Changement de distribution :
Marie Denarnaud reprend le rôle de Barbara Schulz

Avec Anne Azoulay, Marie Denarnaud, Valérie de Dietrich

Adaptation Valérie de Dietrich et Vanessa Larré
Scénographie et lumière Laurent Castaingt
Son Stan Bruno Valette
Costumes Ariane Viallet
Vidéo Christian Archanbeau

Production Pépinière Théâtre

Création au Théâtre de la Pépinière, Paris, octobre 2014

En lien avec le spectacle

  • Disputatio
    Mercredi 3 mai à l’issue de la représentation. Un espace dans lequel chacun peut dire, entendre, questionner, objecter la lecture d’un spectacle animé par deux psychanalystes. En savoir plus
  • Rencontre après spectacle
    Jeudi 4 mai à l’issue de la représentation, nous vous invitons à rencontrer des membres de l’équipe artistique.
  • Projection « Baise-moi » de Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi, (2000, 1 h 17).  Samedi 6 mai 11h15. En savoir plus

Document