TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Place des héros

SPECTACLE EN LITUANIEN SURTITRE EN FRANÇAIS
15 mars 1938. De la Place des Héros s’élèvent les clameurs de la foule venue accueillir Hitler au lendemain de l’Anschluss. Cinquante ans plus tard, ces cris de joie, madame Schuster les entend encore. Lorsqu’elle revient à Vienne, les hallucinations auditives reprennent de plus belle. À sa création en Autriche, en 1988, cette pièce a provoqué un énorme scandale.

Spectacle en lituanien surtitré en français

15 mars 1938. De la Place des Héros (Heldenplatz) s’élèvent les clameurs de la foule venue accueillir triomphalement Hitler au lendemain de l’Anschluss. Cinquante ans plus tard, ces cris de joie, madame Schuster les entend encore lors de crises douloureuses qui la condamnent à vivre loin de Vienne. Après un exil de dix ans à Oxford, l’ « amour de la musique » de son mari l’oblige à revenir dans la capitale autrichienne. Les hallucinations auditives reprennent de plus belle, si bien que le professeur Schuster est résolu, une nouvelle fois, à rejoindre l’Angleterre. Mais quelques jours avant leur départ, cet éminent professeur d’université, juif viennois, se défenestre de leur appartement. À travers la voix de ses proches, celle de Madame Zittel, dévouée gouvernante qui comptait plus pour lui que sa femme, celle de ses enfants méprisés et celle de son frère tant aimé, lui-même professeur, se dessine le portrait d’un homme tyrannique, raffiné, révolté dont c’est aujourd’hui l’enterrement.

Cette dernière pièce de Thomas Bernhard est créée, trois mois avant sa disparition, au Burgtheater, l’institution théâtrale majeure à Vienne. La dimension historique, sociale et politique provoque un énorme scandale. En représailles, l’auteur interdit par testament toute représentation ou publication de ses textes en Autriche.

 © D.Matvejevas / Lithuanian National Drama Theatre photos

Thomas Bernhard

Thomas Bernhard, né en 1931 aux Pays-Bas, passe une grande partie de son enfance à Salzbourg. Il suit des cours de violon, de chant et de musicologie. Il étudie à l’Académie de musique et d’art dramatique de Vienne ainsi qu’au Mozarteum de Salzbourg. Son premier grand roman, Gel, le fera connaître au-delà des frontières. En 1968, à l’occasion de la remise d’un prix littéraire, Bernhard provoque les institutions avec un discours attaquant l’État autrichien, sa culture et ses habitants. En 1970, Une Fête pour Boris remporte un grand succès en Allemagne. Il obtient le prix Georg Büchner, la plus importante distinction littéraire d’Allemagne fédérale. Il entame alors un cycle de cinq œuvres autobiographiques : L’Origine, La Cave, Le Souffle, Le Froid et Un Enfant. Le Faiseur de théâtre causera un grand scandale en Autriche. Thomas Bernhard meurt en 1989.

Krystian Lupa

Krystian Lupa est né en 1943 en Pologne. Il suit des cours à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie puis se forme à la mise en scène au Conservatoire d’Art Dramatique. Dans un texte intitulé Le théâtre de la révélation, il expose sa conception du théâtre comme instrument d’exploration et de transgression des frontières de l’individualité. En 1986, il devient metteur en scène attitré du Stary Teatr de Cracovie. Il a monté ou adapté des auteurs tels que Musil, Esquisses de l’homme sans qualités ; Hermann Broch, Les Somnambules ; Dostoïevski, Les Frères Karamazov ; Thomas Bernhard, La Plâtrière, Extinction ; Tchekhov, Platonov ; Werner Schwab, Les Présidentes ; Boulgakov, Le Maître et Marguerite… Depuis 1983, il enseigne au Conservatoire d’Art Dramatique de Cracovie. De nombreux prix ont distingué son travail. Les Somnambules, lui ont valu le 36e Grand Prix de la Critique dramatique et musicale pour le meilleur spectacle étranger.

Avec Valentinas Masalskis, Viktorija Kuodytė, Eglė Mikulionytė, Arūnas Sakalauskas, Eglė Gabrėnaitė, Rasa Samuolytė, Toma Vaškevičiūtė, Doloresa Kazragytė, Vytautas Rumšas, Neringa Bulotaitė, Povilas Budrys

Assistants à la mise en scène Giedrė Kriaucionyte, Adam A.Zdunczyk
Costumes Piotr Skiba
Projections video Łukasz Twarkowski
Composition musicale Bogumił Misala
Traducteur Rūta Jonynaitė
Administrateur de production Vidas Bizunevicius

Production Lithuanian National Drama Theatre
Coproduction International theatre festival Boska Komedia

Création au Lithuanian National Drama Theatre, mars 2015, présenté au Festival d’Avignon 2016

La pièce Place des héros est éditée à L’Arche, dans la traduction française de Claude Porcell. www.arche-editeur.com

Fabienne Pascaud, Télérama

“Place des héros”, le chef-d’œuvre d’Avignon 2016 ! Et par-delà les mots rageurs sur le papier de Thomas Bernhard – mais que Krystian Lupa traduit, incarne ici avec cette tragique lenteur, cette effroyable douceur – c’est ce vide, cette absence de sens désormais propices à toutes les terreurs à venir, que nous fait saisir le génial metteur en scène polonais de 73 ans. Il connaît Bernhard, du fond du cœur, de l’âme, comme un frère secret, un double, dont il partagerait la conscience et l’intime conviction d’une société en déroute, d’où a disparu l’esprit… » Lire l’article du 24/07/2016

« Prodigieuse expérience de spectateur : regarder, voir, écouter, pénétrer ce jeu d’acteur poussé jusqu’à la quintessence de l’intériorité. Jusqu’à ce qu’il fasse miroir en nous, résonne en nous et procure un fraternel vertige. Mais sans que les éblouissants interprètes de Krystian Lupa s’enferment jamais, et s’isolent, dans leurs rôles, constamment sensibles qu’ils restent au contraire à l’écoute de leurs partenaires, à la choralité de la pièce. (…) Absolu et fascinant moment de théâtre et d’incarnation.. » Lire l’article du 26/11/2016

  • En-cas culturel au Musée des Beaux-Arts. Mercredi 5 avril à 12h30. Avec Gaston Richard de la Maison des comédiens du TNP, lectures en lien avec le spectacle. En savoir plus
  • Prélude
    Vendredi 7 avril à 18h30, la découverte d’une œuvre, de son auteur, de l’histoire sous une forme accessible à tous. En langue des signes.
    En savoir plus
  • Théâtre et Philosophie, troisième rendez-vous du cycle : Théâtre et philosophie « Théâtre et démocratie » en lien avec le spectacle. Mercredi 12 avril à 18h30
    En savoir plus