Le compagnonnage

Pour la première année, le TNP soutient des compagnies de la région autour d’une création. Salles de répétition, accompagnement technique, conseils en production et en diffusion, possibilité de présenter une étape de travail publique : autant d’outils qui sont mis à la disposition de ces équipes, dans une volonté d’encouragement de la jeune création et de toutes les promesses qu’elle porte.

Ce dispositif de compagnonnage permettra à des compagnies de continuer leurs recherches ou de les aboutir selon leur souhait.
Cette saison, le TNP a choisi d’accompagner les compagnies suivantes :

  • Compagnie Les Rêves arrangés
    projet Une autre cerisaie de Béatrice Bienville
    mise en scène Solène Krystkowiak

1903 : Tchekhov achève l’écriture de La Cerisaie. Cent ans après, une cerisaie est déracinée dans le quartier du Vergoin, dans le 9e arrondissement de Lyon. C’est le point de départ de l’histoire. La replantation, quelques années plus tard, de dix-huit cerisiers au pied des immeubles du quartier apporte avec elle l’éclosion de nouvelles histoires, de nouveaux souvenirs autour de ce lieu de vie et de passages qui a déjà vu grandir toute une génération.

La compagnie des Rêves Arrangés, créée en Région Auvergne-Rhône-Alpes en 2013, est née de la volonté de travailler au plus proche du réel, toujours en dialogue avec les publics concernés. Ce nouveau spectacle, écrit par Béatrice Bienville, tisse l’œuvre de Tchekhov aux témoignages des habitants du Vergoin.

 

  • Compagnie À la source
    projet Le Printemps des révoltés
    mise en scène Sabrine Ben Njima

Dans une grande ville occidentale, six jeunes artistes militants venant des quatre coins du monde naviguent entre un présent sombre et un avenir professionnel incertain. Ils se réunissent régulièrement, poursuivent leurs activités artistiques et se produisent clandestinement. Ils entendent bien inventer une alternative à la catastrophe et poursuivre leur objectif initial : mener une révolte artistique au-delà des frontières.

La compagnie À La Source, située à Villeurbanne, a été fondée en 2020 par Sabrine Ben Njima. C’est au cours de ses voyages en Tunisie, au Liban ou au Bénin qu’elle commence à imaginer le spectacle Le Printemps des révoltés. Elle embarque dans cette aventure neuf autres artistes majoritairement sortants de l’ENSATT. Ensemble, à partir d’une collecte de témoignages réalisés en France, en Tunisie, en Irlande du nord et au Liban, ils interrogent la puissance de l’art politique.

 

  • Compagnie Le doute est permis
    projet Présent de Jeanne Benameur
    adaptation et jeu Claire Pouderoux, mise en scène Lise Quet

Dans un collège de banlieue, c’est la fin de l’année scolaire. Le conseil de classe des troisièmes approche. L’équipe enseignante doit faire des choix d’orientation pour des adolescents parfois en échec scolaire et souvent démunis face à un avenir sans débouchés. Parmi eux, Madison Cotard a redoublé deux fois. Ses résultats scolaires sont médiocres, mais elle a une passion : dessiner. Présent, adaptation du roman de Jeanne Benameur, interroge notre rapport à l’école, à l’apprentissage, à la réussite. Comment trouver sa place au collège et dans le monde ?

Créée à Villeurbanne en 2020 sous l’impulsion de Claire Pouderoux, la compagnie Le doute est permis s’intéresse aux formes « tout terrain », à partir de textes contemporains qui questionnent notre monde. Le rapport relatif et subjectif à l’échec et à la réussite, qui affleure dans Présent, constitue une des thématiques fondatrices de la compagnie.

 

  • Compagnie Insolite Fabrik
    projet Roméo, Juliette et les comédiens d’Insolite Fabriq (Titre provisoire)
    écriture et mise en scène Malo Lopez

La compagnie Insolite Fabriq, créée en 2013 à Lyon, est composée de comédiens en situation de handicap. Pour cette nouvelle création, la compagnie s’empare d’un classique de William Shakespeare dont elle propose une interprétation libre et personnelle. La réécriture s’est faite à quatre mains, portée par la metteuse en scène Malo Lopez et le vidéaste Julien Pénichost, et s’appuyant sur les propositions des comédiens. Quel est le rapport à l’amour d’une personne en situation de handicap mental ? Quelle est son rapport au désir ? En prenant le réel comme une source d’enrichissement et d’interprétation de la pièce, différentes dimensions de l’histoire de Roméo et Juliette viennent s’entrechoquer : l’influence familiale, la liberté d’aimer, l’impossibilité de le faire.

Insolite Fabriq compte à son répertoire quatre créations. À Lyon, elle est la seule compagnie professionnelle de théâtre composée de personnes en situation de handicap mental. Elle souhaite inscrire ce tout nouveau Roméo et Juliette dans les programmations culturelles lyonnaises et nationales.

  • Compagnie Combats absurdes
    projet la théorie des fragments 

    écriture et mise en scène Matthieu Loos           

« Je suis alsacien. Depuis que je suis enfant, ma grand-mère me parle de son frère Charles Loos, mort sous l’uniforme allemand en 1944. Me sachant touché par ce récit, elle m’a récemment confié tous les carnets intimes de Charles, ses photos, ses notes, les cartes postales qu’il avait écrites, les lettres qu’il avait reçues. Tout. Des fragments. Ces récits m’habitent, comme ils « hantent » chacune de nos familles. Pas vraiment des fantômes. Pas vraiment des souvenirs. Aussi, je me demande… sommes-nous piégés dans un présent perpétuel, ou aspirés au vent des siècles passés ? » C’est ainsi que Matthieu Loos présente sa théorie des fragments, un texte construit comme l’enchevêtrement d’une théorie scientifique et de scènes de théâtre.

Acteur et metteur en scène, cet ingénieur de formation orchestre depuis 2010 les créations collectives de la compagnie Combats Absurdes, composée d’artistes venus de douze pays européens. Il met en scène des spectacles naviguant entre des œuvres d’auteurs (Albee, Fosse, Ionesco) et des textes personnels, et pilote une collaboration européenne avec des artistes d’Allemagne, de Suède, d’Autriche et de Slovénie.

Les compagnies retenues disposent de :

  • 15 jours de résidence,
  • un accompagnement technique léger, matériel ou personnel,
  • un accompagnement en production et diffusion,
  • la possibilité de présenter une sortie de résidence à un public de professionnels et d’amis.

Comment candidater ?

Dépôt des dossiers de candidatures entre le 1er décembre 2021 et le 1er février 2022.
Choix des compagnies retenues au 15 mars 2022.

Chaque compagnie doit fournir :

  • un dossier artistique du spectacle sur lequel elle souhaite travailler,
  • la fiche technique ou les éléments techniques (matériel et personnel),
  • un extrait de texte,
  • les périodes propices sur la saison pour laquelle elle candidate,
  • les noms et coordonnées des interlocuteurs administratif, artistique et technique.

Contact

Stéphanie Laude
+33 (0)4 78 03 30 18
s.laude@tnp-villeurbanne.com