Hommage à Ezio Frigerio

© Marasco

Jean Bellorini et l’équipe du TNP rendent hommage à Ezio Frigerio, décédé à l’âge de 91 ans.

Chef décorateur, costumier, scénographe, il était le fidèle partenaire du metteur en scène Giorgio Strehler.
Logo Acrobat PDF Lettre de Giorgio Strehler à Ezio Frigerio, revue Théâtre en Europe N°12, octobre 1986

Il a signé les décors des plus grandes productions du Piccolo Teatro de Milan : Les Géants de la montagne de Luigi Pirandello, Le Roi Lear de William Shakespeare, L’Opéra de quat’sous de Bertolt Brecht, sans oublier Arlequin valet de deux maîtres, qui fera la renommée du Piccolo dans le monde. Ezio Frigerio collabore aussi avec la Scala de Milan pour une série de productions grandioses : Falstaff de Verdi, Lohengrin de Wagner ou Don Giovanni de Mozart. En 1973, Giorgio Strehler et Ezio Frigerio sont invités à présenter Les Noces de Figaro de Mozart au Théâtre Gabriel de Versailles puis à l’Opéra de Paris. Pour le scénographe, c’est le début d’une carrière française.

Il fait alors la rencontre de Roger Planchon, avec qui il noue une amitié fondamentale. Ils travaillent ensemble sur George Dandin, No man’s land, Athalie, Dom Juan ou L’Avare : des spectacles qui ont marqué l’histoire du TNP. Ezio Frigerio accompagne Roger Planchon dans sa carrière cinématographique et signe les décors de Louis, enfant roi, en 1993. Au cinéma, il collabore également avec Jean-Paul Rappeneau pour Cyrano de Bergerac et reçoit le César des meilleurs décors en 1991.

Ezio Frigerio s’est également intéressé au monde du ballet. Il travaille avec Roland Petit avant de se lier d’amitié avec Rudolf Noureev : pour lui, il crée les décors du Lac des cygnes, de La Bayadère, de La Belle au bois dormant, ainsi que de Roméo et Juliette au London Festival Ballet et à la Scala. Il a dessiné la tombe du danseur et chorégraphe au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Le TNP rend aujourd’hui hommage à cet artiste qui aura créé des centaines de décors pour les scènes les plus prestigieuses.

Menu