Jean Vilar, une solitude peuplée – Éclats de correspondance

1958 © Jean Rouvet / Association Jean Vilar

Le TNP au Festival d'Avignon, cour du Musée Calvet, dimanche 11 juillet 2021 à 20h

Maria Casarès et Silvia Monfort correspondent avec leur metteur en scène, leur partenaire de jeu et de surcroît, le directeur du Théâtre National Populaire. Et puis il y a la correspondance avec son épouse, Andrée Schlegel, où les états d’âme artistiques et les élans amoureux se confondent. Jean Vilar se livre. Dans sa vie personnelle comme dans sa vie professionnelle, Jean Vilar s’engage intensément. À chaque moment, malgré la tentation du renoncement, il lutte pour aller toujours au plus loin de ses forces physiques et psychiques. Acteur, directeur, chef de troupe, auteur, amoureux, père de famille, directeur mondain et artisan qui veille à tout, cet homme solitaire qui a nécessairement besoin des autres est tiraillé par ses multiples personnalités, toutes aussi entières et sincères les unes que les autres.

À l’occasion des cinquante ans de la mort du fondateur du Festival d’Avignon, Jean Bellorini, entouré d’actrices issues de sa troupe d’origine et de jeunes de la Troupe éphémère du TNP, nous fait découvrir des fragments de cette correspondance qui rend bien compte de l’énigme Vilar, lui qui disait se sentir “en morceaux”.

lecture dirigée par Jean Bellorini
assistante à la mise en scène Mélodie-Amy Wallet
réalisation Sophie-Aude Picon
violoncelle Barbara Le Liepvre

avec Karyll Elgrichi, Clara Mayer, Liza Alegria Ndikita
et les comédiennes de la Troupe éphémère du TNP Martha Jeffrey, Luna Kaced, Jeanne Lahmar-Guinard, Adélie Laurent, Claudette Rumler

production Théâtre National Populaire
partenariat avec la Maison Jean Vilar

plus d’infos