Création

écriture, mise en scène Michel Laubu et Emili Hufnagel / Turak Théâtre

Du vendredi 8 avril
au samedi 16 avril 2022
Grand théâtre • salle Roger-Planchon
Durée : durée estimée : 1h15

Les dates

lunmarmerjeuvensamdim
avril 2022
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
Billetterie

Les tarifs

  • 25 € plein tarif
  • 20 € retraités, groupe (dès 8 pers.)
  • 14 € demandeurs d’emploi, accompagnateurs PSH…
  • 12 € moins de 30 ans...
  • 7 € bénéficiaires minima sociaux

Détail des tarifs

Restez informé : newsletter

À propos

Pour tous dès 8 ans 

Sept sœurs éparpillées aux sept recoins du monde se retrouvent pour protéger la maison familiale prise dans une tempête. Une horde de bandits des courants d’air s’attaque à leur mémoire ! Postées aux portes de leurs souvenirs, ces vieilles femmes un peu cocasses organisent la résistance autour du baby-foot de leur enfance. Dans ce curieux berceau, des divinités de la Turakie renaissent… Délivrées par la fonte des glaces, elles reviennent à la vie et font rejaillir avec elles nos peurs, nos désirs, nos faiblesses. Fables absurdes, mythes qui ont bercé la vie de la fratrie ou anecdotes qui chatouillent la mémoire : chaque évocation est une pièce du puzzle à reconstituer.

Après Incertain Monsieur Tokbar, le Turak Théâtre poursuit ses questionnements sur le rapport de l’être humain à sa propre mémoire et à la mémoire collective. Comment le temps agit-il sur nos souvenirs ? Comment vivre de plus en plus vieux avec une mémoire qui déraille ? Et si oublier devenait une norme dans la vie de tous les jours ?

Après un coup manqué la saison passée, le TNP est heureux d’accueillir enfin le Turak Théâtre. Fondée à Lyon en 1985 par Michel Laubu, et co-dirigée par Emili Hufnagel depuis une quinzaine d’années, cette compagnie virtuose dans les arts de la marionnette œuvre pour un théâtre populaire savoureux. À chaque spectacle, ses artisans s’amusent d’objets détournés et de langages poétiques. Ils deviennent les inventeurs et les explorateurs de la Turakie, « un pays inconnu de tous mais qui peut exister dans l’imaginaire de chacun ». Avec cette dernière création qui se situe quelque part entre Les Sept Samouraïs d’Akira Kurosawa et Les Trois Sœurs d’Anton Tchekhov, ils retrouvent les fondements de la culture d’un pays à géométrie originale…

Biographies

Michel Laubu 

Il est né en 1961 à Creutzwald. En 1968, il met à profit ses trouvailles techniques pour des « pièges farceurs » à l’intention de sa sœur aînée. À 9 ans, il expérimente en milieu ordinaire la vie des cosmonautes en construisant son premier scaphandre     en carton ondulé. À 12 ans, il accompagne les Beatles, en construisant une batterie avec des barils de lessive. L’année suivante, il invente « l’arsenoïtal », instrument de musique basé sur le domptage de l’effet Larsen (terriblement redouté), entre micro et enceinte acoustique. À 16 ans, il tente de réinventer la clarinette basse avec un bec de clarinette et un tuyau d’arrosage vert, essayant vainement de calculer le paramètre d’augmentation de la distance entre deux trous. En 1979, il crée son premier spectacle avec objets et marionnettes. Il commence sa carrière dans le spectacle par une tournée des écoles du département. En 1980, il découvre l’Alsace, ses géraniums, ses fontaines, sa première tentative de création d’une compagnie de théâtre. En 1981, il arrive à Nancy, au C.U.I.F.E.R.D. (Centre Universitaire International de Formation et de Recherche Dramatique). Il découvre le théâtre oriental (Nô Japonais, Kathakali Indien, Topeng Balinais) et entame une réflexion sur le théâtre d’acteurs. En 1984, il crée un spectacle itinérant, Le poulailler (dans une valise) et entreprend une tournée de cinq semaines en Allemagne avec ce premier spectacle visuel, sonore et sans texte. En 1985, il crée TURAK THÉÂTRE D’OBJETS et pose les bases de son théâtre : un théâtre nourri d’objets détournés, de mythologies anciennes ou imaginaires et de langages aux accents multiples et inventés. La compagnie présente régulièrement son travail en France dans les théâtres nationaux, les centres dramatiques, les scènes nationales et les festivals (invitations du festival international de théâtre de rue d’Aurillac pendant 3 années consécutives, et création au Festival d’Avignon en 2006). Il est également présent à l’étranger lors de festivals (Porto, Turin, Riga, Helsinki) ou de projets de coopération (Syrie, Russie, Indonésie, Islande).

Emili Hufnagel 

En 2000, elle se détourne de ses études littéraires et découvre la Turakie. Elle entre dans la compagnie Turak et se retrouve rapidement, aux commandes partagées, à l’organisation et la structuration des projets du Turak. Dès lors, sa préoccupation pour un théâtre populaire et accessible vient questionner la dramaturgie des spectacles. En co-direction artistique avec Michel Laubu, elle invente et écrit les projets artistiques, partage la mise en scène. En 2002, elle travaille à l’organisation d’un projet de coopération et d’actions artistiques au Laos, et en tournée en Thaïlande, Corée, Cambodge, mêlant représentations, master classes, performances avec des artistes locaux et actions dans des lieux non-prévus pour les spectacles, hôpitaux, prisons pour enfants… L’invitation de la compagnie dans le théâtre de rue en 2003, 2004 et 2005 est l’occasion pour elle d’entrer en scène pour des performances et conférences illustrées et improvisées. En 2011, elle entame une tournée en duo avec Michel Laubu pour « Les fenêtres éclairées ». Ne quittant pas le poste de commandes et la complicité artistique sur l’écriture et la mise en scène, elle joue ensuite dans Sur les traces du ITFO (Import’nawouak Turakian FolklorikOrke’stars) puis Une Carmen en Turakie. En 2017, elle signe son premier solo, Chaussure(s) à son pied !. Parallèlement, elle met en scène le solo de Michel Laubu Parades nuptiales en Turakie.       

Distribution

avec Charly Frénéa, Simon Giroud, Emili Hufnagel en alternance avec Caroline Cybula, Michel Laubu, Patrick Murys

dramaturgie Olivia Burton
répétitrice Caroline Cybula
lumière Pascal Noël
musique Fred Aurier, Pierrick Bacher, Jeanne Crousaud, Frédéric Jouhannet, Cyrille Lacheray, André Minvielle
construction masques, marionnettes et accessoires Michel Laubu
assisté de Emmeline Beaussier, Géraldine Bonneton, Charly Frénéa, Ludovic Micoud Terraud, Yves Perey, Frédéric Soria, Audrey Vermont, avec la participation des techniciens du TNP
costumes Emili Hufnagel
construction des décors les ateliers de la Maison de la Culture de Bourges
régie générale et plateau Charly Frénéa
régie lumière Sébastien Marc
régie son et vidéo Hélène Kieffer
films d’animation Emili Hufnagel, Michel Laubu, Raphaël Licandro, Timothy Marozzi

Spectacle inscrit dans le cadre du PEAC, Parcours d’éducation artistique et culturelle mis en place par la Ville de Villeurbanne.

production Turak Théâtre
coproduction MC2: Grenoble / Théâtre National Populaire / Maison de la Culture de Bourges / Théâtre du Nord – CDN Lille-Tourcoing Hauts-de-France / Théâtre Molière-Sète – scène nationale Archipel de Thau / Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines – scène nationale / Bonlieu – scène nationale d’Annecy / Théâtre de Bourg-en-Bresse / Château Rouge – scène conventionnée, Annemasse / Théâtre d’Aurillac – scène conventionnée d’intérêt national « Art en territoire » 
en partenariat avec la CoPLeR
avec la participation de la Spedidam

Le Turak est en convention avec la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes – ministère de la Culture, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Ville de Lyon.


Vidéo

 

Rendez-vous

•Audiodescription 
Retranscrite en direct par Audrey Laforce, audiodescriptrice.
mardi 12 avril à 14h (représentation scolaire) et à 20h
Plus d’infos 

•Lecture avant spectacle
Les étudiants du Conservatoire à rayonnement régional de Lyon lisent des textes en écho au spectacle (20 min).
jeudi 14 avril à 18h30
Plus d’infos

•Rencontre après spectacle
À l’issue de la représentation, nous vous invitons à un bord de scène avec l’équipe artistique.
jeudi 14 avril
Plus d’infos