Création

de Philippe Dorin mise en scène Sylviane Fortuny

Du jeudi 19 mai
au lundi 23 mai 2022
Petit théâtre • salle Jean-Bouise
Durée : 1h

Les dates

lunmarmerjeuvensamdim
mai 2022
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
Billetterie

Les tarifs

Les billets pour ce spectacle sont en vente !
  • 12 € adultes
  • 10 € moins de 16 ans
  • 6 € moins de 12 ans

Détail des tarifs

Restez informé : newsletter

À propos

Dès 9 ans

C’est l’histoire d’un spectacle qui commence par les saluts. Dans l’ivresse des applaudissements, un jeune homme tombe épuisé et s’endort. Ses camarades de scène vont le rejoindre dans la forêt inextricable du sommeil et l’accompagner dans ses songes, en prenant l’aspect de personnages inspirés de figures du théâtre et du conte. Mais ici, au centre du plateau, un couteau est posé et semble attendre l’heure du crime. Et là, sur un coin de table, une scène d’amour est écrite dont l’encre n’est pas encore sèche… Le jeune homme est-il là pour le crime ou pour l’amour ? Doit-il se réveiller pour éviter qu’un cauchemar ne surgisse ? Ou bien attendre endormi que le rêve s’accomplisse ?

Dernière création du binôme formé par Philippe Dorin et Sylviane Fortuny, Bijou bijou, te réveille pas surtout tire parti de la force d’illusion de l’espace théâtral pour peindre les brumes de l’adolescence, un temps de tempêtes intérieures où l’existence ressemble à un rêve éveillé. Comment cheminer dans ce moment de grand désordre ? Au réveil, le monde sera-t-il enfin apaisé ?

Depuis un premier spectacle en 1997, la compagnie Pour ainsi dire s’est forgé une identité forte au sein du théâtre jeune public. À l’écriture, Philippe Dorin se joue des structures classiques du conte. Faisant fi du schéma début, milieu et fin, ses pièces avancent par métaphores et détours. Sylviane Fortuny, en magicienne du plateau, bâtit des univers épurés dotés d’insoupçonnables possibilités de métamorphoses. Leurs créations à quatre mains sont pourvues d’une force de frappe poétique qui tient en haleine enfants et adultes. À travers cette fable d’un spectacle en train de s’écrire, sans doute racontent-ils aussi leur propre histoire du théâtre, nourrie de souvenirs et d’émotions d’une compagnie qui parcourt les scènes depuis plus de vingt ans.

Biographies

Philippe Dorin

Il est né en novembre 1956 à Cluny. Il travaille d’abord comme auteur et comédien au Théâtre Jeune Public de Strasbourg, entre 1980 et 1990, sous la direction de André Pomarat et Eric de Dadelsen. En 1994, il rencontre Sylviane Fortuny avec qui il fonde la compagnie pour ainsi dire. Il écrit également pour d’autres compagnons metteurs en scène parmi lesquels Michel Froehly, Ismaïl Safwan de la Cie Flash Marionnettes, Thierry Roisin de la Comédie de Béthune, centre dramatique national. Il écrit également des livrets d’Opéra. En 2004-2005, il est auteur engagé au Théâtre de l’Est parisien dirigé par Catherine Anne, qui accueille la plupart de ses spectacles jusqu’en 2010. Ses textes, publiés pour la plupart à L’école des Loisirs, sont montés par de nombreuses compagnies en France parmi lesquelles la Cie La Rousse de Nathalie Bensard, la Cie Les Veilleurs d’Émilie Leroux, et le Théâtre des Deux Mondes d’Eric Jean, à Montréal.

Sylviane Fortuny

Elle est née en 1951 à Casablanca. En 1968, elle découvre le théâtre destiné aux enfants au Théâtre de Sartrouville avec Kim Vinter et Bernard Sultan, pour lesquels elle travaille d’abord comme manipulatrice de marionnettes, puis comme comédienne jusqu’en 1993. Elle crée Les draps du rêve, Le lit marine, Jardins d’enfance, et Fenêtres. En 1994, elle rencontre Philippe Dorin avec lequel elle fonde la compagnie pour ainsi dire. Entre 1996 et 1998, elle travaille également comme comédienne et manipulatrice avec plusieurs autres compagnies, et réalise des mises en scène pour Françoise Pillet (Emile et Angèle, correspondance, 2002), Joëlle Rouland (L’envolé, 2004) et Serge Marois au Québec (La robe de ma mère, 2008). Récemment, elle a créé l’installation Au beau bois dormant, dans le hall de l’ECAM, théâtre du Kremlin-Bicêtre.

Distribution

avec Jean-Louis Fayollet, Déborah Marique, Catherine Pavet, Morgane Vallée, Johann Weber

scénographie Sylviane Fortuny, Sabine Siegwalt
lumière Kelig Le Bars
musique Catherine Pavet
vidéo Matthieu Berner
costumes Sabine Siegwalt
régie générale et lumière Jean Huleu
régie plateau et construction Franck Pellé
assistanat à la mise en scène Simon Gelin
coaching vocal Anna Hornung

Bijou bijou, te réveille pas surtout est publié à l’école des loisirs.

production Compagnie Pour ainsi dire
coproduction ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie / Théâtre Gérard Philipe – centre dramatique national de Saint-Denis / Théâtre des Bergeries, Noisy-le-Sec / Maison des Arts de Créteil  / Les 3T – scène conventionnée de Châtellerault / Théâtre des Quatre Saisons – scène conventionnée de Gradignan

Le spectacle a reçu l’aide de la région Île-de-France.
Philippe Dorin a bénéficié du programme de résidences d’écrivains de la région Île-de-France pour l’écriture du texte. 
La compagnie Pour ainsi dire est conventionnée par la DRAC Île-de-France – ministère de la Culture

Vidéo

 

Rendez-vous

•Audiodescription 
Retranscrite en direct par Audrey Laforce, audiodescriptrice.
vendredi 20 mai (séance scolaire) 
Plus d’infos 

•Rencontre après spectacle
À l’issue de la représentation, nous vous invitons à un bord de scène avec l’équipe artistique.
vendredi 20 mai
Plus d’infos