Création TNP

mise en scène et chorégraphie Thierry Thieû Niang et Marie Vialle avec des amateurs de 9 à 18 ans

Du lundi 2 mai
au mercredi 4 mai 2022
Grand théâtre • salle Roger-Planchon
Durée : durée estimée 1h15

Les dates

lunmarmerjeuvensamdim
mai 2022
2
3
4
5
6
7
8
Billetterie

Les tarifs

Les billets pour ce spectacle sont en vente !
  • 7 € plein tarif
  • 5 € tarifs réduits

Détail des tarifs

Restez informé : newsletter

À propos

Jean Bellorini confie à Thierry Thieû Niang, artiste associé, la direction de la deuxième Troupe éphémère du TNP. Danseur, chorégraphe et metteur en scène, Thierry Thieû Niang a toujours construit son parcours de création en parallèle d’ateliers auprès de professionnels et d’amateurs, d’enfants et de seniors, de personnes autistes, détenues ou porteuses de handicap. Animé par l’envie de partager la danse avec toutes et tous, grands et petits, il affirme : « Les corps expriment par l’émotion et donnent des solutions concrètes au silence, au désir, à la peur. C’est à nous, artistes, de les mettre en beauté et de les transformer. » Ses précédentes collaborations auprès du public adolescent du Théâtre Gérard Philipe ont donné lieu à des spectacles délicats, aux scénographies simples et belles, et à l’imaginaire pluriel – manifestation de l’attention à ce que chacun et chacune trouve sa place.

Pour cette année au TNP, il travaillera en collaboration avec la comédienne Marie Vialle. Leur point de départ : une émission de radio des années 1970 dans laquelle Marguerite Duras interroge des enfants sur leur temps, sur la Lune et même sur l’énergie atomique. Cette archive témoigne d’une écoute rare des uns et des autres, à la fois douce et sérieuse, drôle et forte. Comme s’il n’y avait plus d’adulte ou d’enfant, d’hier ou d’aujourd’hui, et que la transmission circulait dans les deux sens. Thierry Thieû Niang et Marie Vialle se sont dit qu’il fallait continuer, à chercher, à travailler, à interroger les enfants et les adolescents, leur demander ce qu’ils pensent du monde, des camions, des papillons, des gens, des ponts et des cailloux. Le spectacle parlera de cette écoute, de l’enfance, de la joie et de la peur. Une vingtaine d’enfants et d’adolescents répondront à des questions et inventeront avec eux d’autres questions et d’autres réponses, d’autres gestes, d’autres paroles, d’autres musiques.

Qu’est-ce qui nous met en joie ? Qu’est-ce qui nous fait peur, quand on est enfant ? Quand on est adulte ? Quand on est une fille, quand on est un garçon ? Est-ce que tu aimes grandir ? C’est comment être amoureux ? Est-ce que tu seras vieille, vieux un jour ? Si tu fermes les yeux, peux-tu te souvenir de la voix de quelqu’un qui n’est pas là ? Que veut dire disparaître ?

Biographies

Thierry Thieû Niang

Il est danseur et chorégraphe. Parallèlement à son parcours de création, il initie des ateliers de recherche chorégraphique autour de projets de transversalité (danse, théâtre, musique, opéra, arts visuels et littérature) autant auprès de professionnels que d’amateurs, d’enfants et de seniors, de personnes autistes et détenues en France et à l’étranger. Officier des arts et des lettres, lauréat de la Villa Médicis au Vietnam, de la Fondation Unesco-Aschberg au Kenya et du Prix Chorégraphique de la SACD en 2019, il intervient auprès des écoles d’art, des conservatoires supérieurs d’art dramatique et chorégraphique et auprès d’associations de quartiers, d’hôpitaux et de prisons. Pour la saison 2019-2020, il est artiste invité à l’hôpital Avicenne et la MC93 à Bobigny. En 2020-2021, il poursuit sa collaboration avec Jean Bellorini en tant qu’artiste invité au TNP. Il collabore à la dernière création de celui-ci, Le Jeu des Ombres de Valère Novarina, présenté à la Semaine d’art en Avignon en octobre 2020.

Marie Vialle 

Formée à l’École de la rue Blanche – devenue l’ENSATT – puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, elle joue sous la direction de nombreux metteurs en scène, notamment Luc Bondy, André Engel, Alain Françon, Jean-Michel Rabeux et Jean-François Sivadier. Parallèlement, des réalisateurs tels que Thomas Bardinet, Vincent Dietschy et Christine Dory la portent à l’écran. En 2003, munie de son violoncelle, elle s’empare du Nom sur le bout de la langue de Pascal Quignard. Une collaboration fidèle s’entame entre l’écrivain et la comédienne-metteuse en scène, entre langage et silence, entre musique et chant. En 2006, elle crée Triomphe du temps en invitant le chanteur Lam Truong sur le plateau. En 2011, elle monte Les Lois de l’hospitalité d’Olivia Rosenthal, avant de revêtir les mots de Pascal Quignard dans Princesse vielle reine, à l’automne 2015 au Théâtre du Rond-Point.

Distribution

mise en scène et chorégraphie Thierry Thieû Niang et Marie Vialle

avec des amateurs de 9 à 18 ans

lumière et son Jimmy Boury

premier week-end d’atelier et de présentation du projet, à l’issue duquel le groupe sera constitué les 16 et 17 octobre 2021 
renseignements et inscription auprès de Sylvie Moreau s.moreau@tnp@villeurbanne.com
Plus d’infos 

production Théâtre National Populaire
avec le soutien de la Fondation Casino

       

Rendez-vous

•Rencontre après spectacle
À l’issue de la représentation, nous vous invitons à un bord de scène avec l’équipe artistique.
mardi 3 mai
Plus d’infos