Concert
DakhaBrakha, illustration du spectacle au TNP

DakhaBrakha, illustration du spectacle au TNP

Concert solidarité

Mardi 10 janvier 2023
Grand théâtre • salle Roger-Planchon
Durée : 1h20

mardi 10 janvier 2023 à 20h

Les dates réserver

lunmarmerjeuvensamdim
janvier 2023
9
10
11
12
13
14
15
Billetterie

Les tarifs

  • 25 € plein tarif
  • 20 € retraités, groupes à partir de 8 personnes (aux mêmes spectacles et aux mêmes dates)
  • 14 € demandeurs d’emploi, carte mobilité inclusion, accompagnateur PSH, personnes non imposables
  • 12 € moins de 30 ans, étudiants
  • 12 € professionnels de la culture
  • 8 € élèves des écoles de théâtre partenaires
  • 7 € bénéficiaires de minima sociaux (CMU, RSA, AAH)
  • 7 € le samedi soir pour les étudiants de moins de 30 ans

Détail des tarifs

À propos

Le groupe DakhaBrakha, « donner et prendre » en ukrainien, s’est formé en 2004 au sein du théâtre Dakh à Kiev. Pendant des années, le quatuor a arpenté les villages d’Ukraine pour collecter des chansons populaires menacées de disparition. Leur musique, joyeuse et entraînante, mêle à ce folklore des rythmes du monde entier, empruntés à l’Orient, à l’Afrique, à l’Inde ou aux Balkans : un « chaos ethnique » selon leurs mots, où s’entrelacent librement des mélodies de fête, des airs sans âge et des accents folk voire rock… Arborant des costumes traditionnels et de hautes coiffes noires, ces trois femmes et cet homme engagés portent la voix d’une Ukraine attachée à ses racines comme à l’ouverture musicale.

Les recettes du concert seront entièrement versées à une association humanitaire en faveur de l’Ukraine.

Spectacle recommandé pour les personnes porteuses de handicap visuel.

Plus d’infos

Vidéo

Distribution

avec Nina Garenetska, voix, violoncelle, percussions
Marko Halanevych,
voix, darbuka, cajon, accordéon
Iryna Kovalenko,
voix, djembe, accordéon, percussions, piano
Olena Tsybulska,
voix, percussions

• production RUN Productions

La presse en parle

« Une ambition festive et culturelle faisant couler le fleuve Dniepr à travers les continents. »
Le Monde

« De la musique techno, tribale et hors du temps, aussi bonne qu’une rave dans un champ au milieu de nulle part, et au cœur de tout. »
Les Inrocks

« Entre transe folk et rébellion politique. »
Télérama