Création
Depois do silêncio (Après le silence), illustration du spectacle au TNP

Depois do silêncio (Après le silence), illustration du spectacle au TNP

d’après le roman Torto Arado d’Itamar Vieira Junior
texte, conception et mise en scène Christiane Jatahy

Du mardi 23 mai
au vendredi 26 mai 2023
Grand théâtre • salle Roger-Planchon
Durée : 2h

du mardi au vendredi à 20h sauf jeudi à 19h30

Les dates réserver

lunmarmerjeuvensamdim
mai 2023
22
23
24
25
26
27
28
Billetterie

Les tarifs

  • 25 € plein tarif
  • 20 € retraités, groupe (dès 8 pers.)
  • 14 € demandeurs d’emploi, accompagnateurs PSH…
  • 12 € moins de 30 ans...
  • 7 € bénéficiaires minima sociaux

Détail des tarifs

Restez informé : newsletter

À propos

Spectacle en portugais surtitré en français.

En 1888, l’esclavage est aboli au Brésil. Soixante-dix ans plus tard, rien n’a vraiment changé pour deux jeunes sœurs qui survivent avec leur famille dans l’arrière-pays de l’État de Bahia. Ainsi débute le roman Torto Arado, écrit par Itamar Vieira Junior en 2019. L’auteur, géographe de formation, dépeint le destin méconnu des petits agriculteurs, descendants d’esclaves, victimes de famines et de propriétaires terriens tyranniques, qui tentent néanmoins de retrouver sens et dignité dans les rituels du culte afro-brésilien du Jarê ou dans le contact avec une nature peuplée d’esprits anciens et de panthères magiques.

Ce roman a inspiré à Christiane Jatahy sa dernière création, qui scrute l’esclavage à partir du monde contemporain. Car, s’il semble mort sous sa forme de projet colonial, ses effets, eux, persistent et prolifèrent comme une mauvaise herbe. Ainsi, depuis les années 1980, l’organisation paysanne des sans-terre milite pour une répartition plus équitable des parcelles : sur les 70 millions d’hectares cultivés au Brésil, plus de la moitié est détenue par une poignée de grands propriétaires. Et depuis l’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro, ce mouvement fait l’objet d’attaques répétées. En mettant à nu, entre autres, les liens entre l’appropriation étatique des ressources amazoniennes et la déforestation, le spectacle s’enfonce dans le terreau de la situation géopolitique, des troubles climatiques et de la vie de millions d’habitants déracinés par l’Histoire. Car, derrière la question concrète du sol, il y a celle de l’identité – en tant que personne, communauté ou culture.

Mêlant documentaire et fiction, théâtre et cinéma, Christiane Jatahy dresse le récit intime d’un passé non résolu qui ne cesse de se répéter. Ainsi se clôt « la trilogie des horreurs » : suite à Entre chien et loup, sur les mécanismes du fascisme, et Before the sky falls, autour de la masculinité toxique, Après le silence se penche sur les ressorts de la violence sociale au Brésil, dans l’espoir de défricher un espace pour l’avenir. Pour la première fois depuis 2015, l’artiste brésilienne créera une partie du spectacle dans son pays natal, entre des répétitions à Rio de Janeiro et un tournage dans l’État de Bahia. Un retour aux sources capital quand on sait combien le Brésil, dans ses beautés, ses contradictions et ses injustices, est le cœur même de l’œuvre de Christiane Jatahy.

Biographies

Itamar Vieira Junior

Écrivain brésilien, il nait à Salvador, dans l’État de Bahia, en 1979. Adolescent, il a vécu dans l’État de Pernambuco, puis dans la ville de São Luís. Il commence par étudier la géographie en premier cycle à l’université fédérale de Bahia, et bénéficie de la bourse Milton Santos, destinée aux jeunes noirs à faible revenu. Il obtient un master de géographie avant d’être titulaire d’un doctorat en études ethniques et africaines à l’Université fédérale de Bahia. Il étudie notamment la formation des communautés quilombos, formées par les esclaves en fuite dans des régions reculées, notamment dans la région du Nordeste.

Son recueil de nouvelles A oração do carrasco (La prière du bourreau) paraît 2017, finaliste du Prêmio Jabuti de Literatura. Son dernier roman, Torto Arado (Charrue crochue) remporte en 2018 le Prêmio LeY, puis en 2020 le Prêmio Oceanos et le Prêmio Jabuti.

Itamar Vieira Junior est également fonctionnaire à l’INCRA, l’agence d’État chargée de mener la réforme agraire au Brésil.

Christiane Jatahy

Née à Rio de Janeiro, elle est metteuse en scène, actrice, dramaturge et cinéaste. En 2004, elle fonde la Companhia Vértice et entame la création d’une trilogie où elle fait interférer, à partir de matériaux documentaires, histoire personnelle et perspectives politiques globales des acteurs/personnages et des spectateurs. Elle a également créé et dirigé le long-métrage Le manque qui nous meut. Depuis 2011, elle explore une autre voie esthétique : l’équipe part désormais d’une fiction pour l’ouvrir sur la réalité d’une situation contemporaine. Elle crée une trilogie autour du répertoire classique : Julia d’après Mademoiselle Julie d’August Strindberg en 2012, What if they went to Moscow d’après Les Trois Sœurs d’Anton Tchekhov en 2014 et La Forêt qui marche d’après Macbeth de William Shakespeare en 2016. En 2017, elle met en scène La règle du jeu à la Comédie-Française, adaptation théâtrale du chef d’œuvre de Jean Renoir. Avec Notre Odyssée, elle livre une relecture d’Homère autour de l’exil en deux volets : Ithaque créé au Théâtre de l’Odéon à Paris en 2018 puis Le présent qui déborde présenté au Festival d’Avignon 2019. En 2021, elle dévoile Entre chien et loup au Festival d’Avignon. Ce premier volet de la “Trilogie des horreurs” a été présenté au TNP la saison passée. Deux volets complètent la trilogie : Before the Sky fall (Avant que le ciel tombe), autour du machisme toxique, créé en 2021 à partir de Macbeth ; Depois do silêncio (Après le silence), créé cette saison.

Distribution

avec Gal Pereira, Juliana França, Lian Gaia, Aduni Guedes

et à l’image les résidents des communautés de Remanso et Iúna – Chapada Diamantina, Bahia, Brazil

collaboration artistique, décor et lumière Thomas Walgrave
collaboration texte Gal Pereira, Lian Gaia, Juliana França, Tatiana Salem
interlocution Ana Maria Gonçalves
préparation physique Dani Lima
musique originale Vitor Araujo et Aduni Guedes
photographie et caméra Pedro Faerstein
son et mixage Pedro Vituri
système vidéo Julio Parente
assistanat à la caméra Suelen Menezes
son (film) João Zula
montage (film) Mari Becker et Paulo Camacho
assistanat à la mise en scène Caju Bezerra
costumes Preta Marques
régie plateau et son Diogo Magalhaes
régie lumière Leandro Barreto
régie vidéo Alan de Souza

Contient des références et des images de Cabra marcado para morrer d’Eduardo Coutinho, production Mapa filmes.

Torto Arado d’Itamar Vieira Junior est paru en 2019 chez todavia, en portugais.

Rendez-vous

  • Les jeudis du TNP
    → Rencontre après spectacle avec l’équipe artistique et l’auteur, animée par Lucie Campos, directrice de la Villa Gillet, jeudi 25 mai.
    Soirée en partenariat avec la Villa Gillet.
    Plus d’infos