TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Festival EN ACTE(S)

Trois semaines de festival, dix auteurs, dix metteurs en scène, dix créations, des débats et des rencontres autour de la jeune création francophone.

À propos

Du mardi 27 février au samedi 17 mars 2018

EN ACTE(S) est un vivier joyeux où le texte est le cœur de l’expérience. Il donne un espace scénique aux auteurs d’aujourd’hui en rendant immédiat le lien entre metteurs en scène, acteurs et spectateurs.

Trois semaines de festival :

  • deux qui rassemblent dix auteurs et dix metteurs en scènes pour dix créations dont deux destinées aux jeunes publics
  • une troisième consacrée à un partage autour de la création francophone.

Les textes commandés spécialement pour l’occasion doivent faire écho à l’actualité. Chaque pièce prend vie sur un tréteau par les propositions des scénographes et costumiers qui élaborent une esthétique commune pour un théâtre inventif, brut et vif. À travers ces contraintes, l’écriture est mise à l’honneur. Tout naît du plateau, contemporain, exigeant et festif.

EN ACTE(S), cela sera aussi une plateforme numérique, en cours de construction.

La compagnie En Acte(s) est dirigée par Maxime Mansion, membre du Cercle de formation et de transmission.

Programme

pdf Téléchargez le programme complet

pdf Programme jour par jour

Semaine 1 : Du 27 février au 3 mars
Une soirée, deux spectacles à 20h00
Intégrale des cinq spectacle le samedi à 15h00
Les duos des auteurs et metteurs en scène :

  • Aristide Tarnagda et Sylvie Mongin Algan
  • Julie Ménard et Lucie Rébéré
  • Kévin Keiss et Baptiste Guiton
  • Thibaut Fayner et Anne Laure Sanchez
  • Théophile Dubus et Sylvère Santin
  • Thibaut Fayner et Anne Laure Sanchez, Jeune public, à voir en famille, à partir de 14 ans

Semaine 2 : Du 6 au 10 mars
Une soirée, deux spectacles à 20h00
Intégrale des cinq spectacle le samedi à 15h00
Les duos des auteurs et metteurs en scène :

  • Antonin Fadinard et Olivier Borle
  • Guillaume Cayet et Michel Raskine
  • Marilyn Mattéi et Julie Guichard
  • Gwendoline Soublin et Philippe Mangenot
  • Judith Zins et Maïanne Barthes, Jeune public, à voir en famille, à partir de 8 ans

Semaine 3 : Du 14 au 17 mars
Cette troisième semaine sera l’occasion d’une ouverture vers la jeune création contemporaine francophone. C’est donc une première pour En Acte(s) qui cherche à s’ouvrir vers d’autres horizons et à enrichir sa volonté de donner corps à un partage, le plus large possible, des écritures contemporaines. Durant cette semaine, vous découvrirez dif­férentes formes qui questionnent les écri­tures francophones et les différents points de vue autour de la langue et son milieu.

  • Kisa Mi Lé
    Texte, mise en scène et jeu Daniel Léocadie. Spectacle bilingue créole réunionnais / français. Jeune public, à voir en famille, à partir de 14 ans
    Mercredi 14 mars à 14 h 30
    Jeudi 15 mars à 20 h 30
  • Table ronde
    En présence d’auteurs, metteurs en scène et chercheurs.
    « Comment l’interprétation d’une même langue peut varier, se moduler selon sa culture, son origine ou l’actualité qui nous est propre et propre à notre pays ? »
    Avec : Daniel Maximin romancier, poète et essayiste ; Patrick Penot directeur du Festival Sens Interdits ; Maxime Brillon auteur canadien
    Vendredi 16 mars à 20 h 30
    Entrée libre (dans la limite des places disponibles)
  • Spectacle audio immersif
    Le Festival En Acte(s) a sollicité sept jeunes auteurs du monde entier autour du thème de la folie et du politique, inspiré de L’homme qui se prenait pour Napoléon, essai de Laure Murat, chercheuse spécialisée en histoire culturelle.
    Chaque auteur a proposé un texte au genre libre (théâtral, littéraire, poétique…), sous forme d’une réécriture et faisant écho à l’actualité.
    De ces écritures plurielles et convergentes est créé un spectacle sonore.

    Les auteurs :
    Kiswinsida Ali Ouedraogo Burkina Faso
    Kibsa Anthony Ouedraogo Burkina Faso
    Maxime Brillon Canada
    Aïssata Boucary Maïga Mali
    luvan Belgique
    Kostadis Mizaras Grèce
    Samedi 17 mars à 20 h 30

 

coproduction
Compagnie En Acte(s)
Théâtre National Populaire

Biographie

Maxime Mansion

Au conservatoire de La Roche-sur-Yon, Maxime Mansion participe durant cinq années à des ateliers chorégraphiques, il pratique l’art du clown, du cirque et suit des études théâtrales où il travaille avec Philippe Minyana, Régis Hébette, Jean-Claude Grinvald, Cyril Teste…Puis il intègre la 71e promotion de l’ENSATT où il travaille avec Arpad Schilling, Pierre Guillois, Sophie Loukachevsky…

En automne 2012, il entre dans la troupe du TNP. Il est dirigé par Christian Schiaretti dans Mai, juin, juillet de Denis Guénoun, Ruy Blas de Victor Hugo, Don Quichotte de Miguel de Cervantès, Le Grand Théâtre du monde suivi de Procès en séparation de l’Âme et du Corps de Pedro Calderón de la Barca, Une Saison au Congo de Aimé Césaire, L’École des femmes de Molière avec les Tréteaux de France ; Perceval le Gallois, Lancelot du Lac (créées en collaboration avec Julie Brochen) du Graal Théâtre de Florence Delay et Jacques Roubaud.

Dans Le Triomphe de l’amour de Marivaux, mis en scène par Michel Raskine, il joue Arlequin.

Avec sa compagnie, il a donné vie au festival EN ACTE(S), dédié aux écritures contemporaines, au Lavoir public à Lyon en 2014.

Dans le cadre du projet « Lieux Secrets, théâtre, écriture et mémoire de l’Occupation de Villeurbanne », il a impulsé et coordonné des ateliers d’écritures avec les élèves du lycée Faÿs, commandé des contes contemporains à des auteurs comme Pauline Noblecourt, Adrien Cornaggia et Romain Nicolas et orchestré leurs présentations en théâtre-appartement. Ces contes feront prochainement l’objet d’une édition par EN ACTE(S). Il a également mis en scène et interprété une pièce immersive pour trente spectateurs commandée à Perrine Gérard, Gris. Cette création très remarquée, a été présenté au TNP en mai 2017.

 

Interview vidéo

Documents