Création

Du samedi 20 novembre
au samedi 04 décembre 2021

Grand théâtre • salle Roger-Planchon
Durée : 1h50

d'après le film Dogville de Lars von Trier adaptation, mise en scène et réalisation filmique Christiane Jatahy

Les dates

lunmarmerjeuvensamdim
novembre 2021
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
1
2
3
4
5
décembre
29
30
1
2
3
4
5
Billetterie

Les tarifs

  • 25 € plein tarif
  • 20 € retraités, groupes (dès 8 pers.) 
  • 14 € demandeurs d’emploi, accompagnateurs PSH…
  • 12 € moins de 30 ans...
  • 7 € bénéficiaires de minima sociaux
 

Détail des tarifs

Restez informé : newsletter

À propos

spectacle en français et en portugais surtitré

Pour ne plus subir l’oppression d’un régime brésilien qui vire au fascisme, Gracia s’enfuit. Elle trouve refuge dans un théâtre où des comédiens s’apprêtent à expérimenter le propos du film Dogville, réalisé en 2003 par Lars von Trier : l’accueil d’un étranger. Son acceptation par cette communauté artistique sera-t-elle différente ?

Sur scène, les acteurs filment et sont filmés. Tout est visible, jusqu’au montage du film. En mettant en scène ce jeu trouble entre réalité et fiction et en jouant des ambiguïtés de chaque personnage, Christiane Jatahy tend un miroir à nos désirs et capacités d’hospitalité. Elle tente ainsi de mettre en lumière la naissance de la haine chez les êtres humains et alarme sur une menace qui sature le monde actuel : l’intolérance. À quel moment la haine de son prochain germe-t-elle dans une société ? Pourquoi ce qui était jadis interdit est soudain normalisé ?

Autrice, metteuse en scène et cinéaste brésilienne, Christiane Jatahy travaille sur la question des frontières, qu’elles soient intimes, formelles ou géographiques. À partir de dispositifs scéniques sans cesse renouvelés, ses spectacles décortiquent les ressorts de la violence sociale. Frappée par l’évolution politique récente de son pays, elle puise cette fois-ci sa matière dans le film Dogville. Elle y a vu l’instrument idéal pour mettre à nu les racines du mal en toute communauté. Pour jouer sa libre adaptation du scénario, elle réunit autour de Julie Bernat, son actrice de prédilection, une distribution franco-suisse. Elle décale les perspectives de l’œuvre du cinéaste danois et offre au public l’occasion de multiplier ses points de vue. En oscillant entre présence scénique et intimité filmique, elle questionne l’essence de ces deux arts ; l’éternité de l’un, l’éternelle réinvention de l’autre.

Cette création, programmée en ouverture du Festival d’Avignon 2021, complète un cycle sur l’exil entamé avec le diptyque Notre Odyssée et Le Présent qui déborde. Invitée régulièrement dans de grandes institutions européennes, à Hambourg, Lisbonne ou Paris (Comédie-Française, Odéon-Théâtre de l’Europe), Christiane Jatahy affirme un discours politisé, militant et profondément ancré dans son époque. Il était donc primordial de la convier dans ce nouveau TNP qui promeut des artistes d’univers et de cultures différents.

Biographies

Christiane Jatahy

Née à Rio de Janeiro, sa notoriété de metteuse en scène  dépasse très vite les frontières du Brésil. Elle construit des dispositifs croisant les ressources du théâtre et du cinéma, travaillant sur les méthodes contemporaines de communication et les différents types de participation des publics. En 2004, elle fonde la Companhia Vértice et entame la création d’une trilogie où elle fait interférer, à partir de matériaux documentaires, histoire personnelle et perspectives politiques globales des acteurs/personnages et des spectateurs. Depuis 2011, elle explore une autre voie esthétique : l’équipe part désormais d’une fiction pour l’ouvrir sur la réalité d’une situation contemporaine. En France, elle a présenté JuliaWhat if they went to Moscow et A Floresta que anda (créés en 2012, 2014 et 2016). Après La Règle du jeu, d’après Jean Renoir (Comédie-Française, 2016), elle a créé un diptyque inspiré d’Homère, Ithaque (Notre Odyssée 1) et Le Présent qui déborde.

Distribution

avec Véronique Alain, Julia Bernat, Élodie Bordas, Paulo Camacho, Azeline Cartigny, Philippe Duclos, Vincent Fontannaz, Viviane Pavillon, Matthieu Sampeur, Valerio Scamuffa

collaboration artistique, scénographie et lumière Thomas Walgrave
direction de la photographie Paulo Camacho
musique Vitor Araujo
costumes Anna Van Brée
système vidéo Julio Parente et Charlélie Chauvel
son Jean Keraudren
collaboration et assistanat Henrique Mariano
assistanat à la mise en scène Stella Rabello
construction du décor les Ateliers de la Comédie de Genève

production Comédie de Genève
coproduction Odéon-Théâtre de l’Europe, Paris / Piccolo Teatro di Milano – Teatro d’Europa / Théâtre National de Bretagne, Rennes / Maillon, Théâtre de Strasbourg – scène européenne
tournée 2021-2022 organisée avec le soutien de Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture
Christiane Jatahy est artiste associée à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, Paris, au CENTQUATRE Paris et au Schauspielhaus Zürich.
Lars Von Trier est représenté en Europe francophone par Marie Cécile Renauld, MCR Agence Littéraire en accord avec Nordiska ApS.

Vidéo

Rendez-vous

•Prélude
Une présentation du spectacle en quelques clefs de lecture (40 min).
jeudi 25 novembre à 18h30
Plus d’infos

•Lecture avant spectacle
Les étudiants du Conservatoire à rayonnement régional de Lyon lisent des textes en écho au spectacle (20 min).
jeudi 2 décembre à 18h30
Plus d’infos

•Rencontre après spectacle
À l’issue de la représentation, nous vous invitons à un bord de scène avec l’équipe artistique.
jeudi 2 décembre
Plus d’infos