Centenaire
Illustration spectacle La Troupe éphémère

Illustration spectacle La Troupe éphémère

Samedi 25 septembre
et dimanche 26 septembre 2021

Grand théâtre • salle Roger-Planchon
Durée : 1h30

textes Firmin Gémier, Jean Vilar, Maria Casarès, Silvia Monfort, Gérard Philipe et Georges Riquier

mise en scène, scénographie et lumière
Jean Bellorini collaboration artistique Mélodie-Amy Wallet

Les dates

lunmarmerjeuvensamdim
septembre 2021
20
21
22
23
24
25
26
Billetterie

Les tarifs

Les billets pour ce spectacle sont en vente !
  • 7 € plein tarif
  • 5 € tarifs réduits

Détail des tarifs

Restez informé : newsletter

À propos

Création TNP

Jean Bellorini rêve son TNP comme un délicat mélange d’ici et d’ailleurs, où transmission et création sont totalement liées. À son arrivée à la direction du théâtre en janvier 2020, c’est donc tout naturellement qu’il a poursuivi l’expérience inventée au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis : former une Troupe éphémère avec une vingtaine de jeunes du territoire choisis pour leur motivation et dirigés comme des professionnels.

Pour cette création conçue pour le Centenaire, la Troupe éphémère est partie sur les traces de Firmin Gémier, le grand oublié du théâtre du début du XXe siècle. Précurseur de la décentralisation théâtrale, il fut le premier directeur du TNP en 1920. À ses déclarations sur le théâtre populaire, répondent des lettres inédites d’acteurs ou d’actrices de Jean Vilar qui, une trentaine d’années après Gémier, ont dessiné l’âge d’or du TNP. Dans tous ces textes passionnés émergent les incertitudes des directeurs, des artistes et de tous ceux qui ont porté le projet de ce théâtre populaire. Qu’est-ce qui les a rendus plus forts que le doute ? Les jeunes comédiens, loin de chercher à donner des réponses à ces interrogations, déploient tous les mystères qu’elles contiennent. Dans un théâtre qui aurait été abandonné depuis des dizaines, des centaines d’années, ils viennent raconter des histoires de naissance et d’apparitions.

Les mots de Firmin Gémier sonnent alors comme un rêve, doux et lumineux. Quelque chose résonne à l’intérieur des jeunes, qui s’improvisent dépositaires de rêves du passé. Presque malgré eux, ils se rapprochent du théâtre ambulant de Gémier, ce grand théâtre nomade dont la définition la plus simple serait la suivante : des gens mus par la nécessité de rassembler d’autres gens.

Sur scène, les costumes historiques du TNP servent de décor et de présences, comme des fantômes regardant des jeunes gens d’aujourd’hui. Construit en plein cœur d’une longue période de fermeture des théâtres, le spectacle est devenu un acte de résistance. Cette première Troupe éphémère du TNP, consciente de vivre un moment doublement exceptionnel, s’est trouvée unie face à l’adversité. Par sa présence régulière et joviale, elle a également revêtu un poids symbolique fort pour l’équipe du TNP. Comme la preuve tangible que le théâtre de demain est bien là.

Biographie

Jean Bellorini

Metteur en scène attaché aux grands textes dramatiques et littéraires, il mêle étroitement dans ses spectacles théâtre et musique et y insuffle un esprit de troupe généreux. Il défend un théâtre populaire et poétique. Tempête sous un crâne d’après Les Misérables de Victor Hugo, Paroles gelées d’après Rabelais, La Bonne Âme du Se-Tchouan de Bertolt Brecht, Liliom de Ferenc Molnár ou encore Karamazov, d’après le roman de Fédor Dostoïevski, créé pour le Festival d’Avignon en 2016 en sont quelques exemples. Paroles gelées et La Bonne Âme du Se-Tchouan sont récompensés en 2014 par les Molières de la mise en scène et du meilleur spectacle du théâtre public. Nommé en 2014 à la direction du Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis, il y invente la Troupe éphémère, composée d’adolescents de Saint-Denis avec qui il monte chaque année un spectacle. Il développe son travail pour l’opéra et à l’étranger, et collabore notamment avec la troupe du Berliner Ensemble, avec l’Opéra de Lille ou avec la troupe du Théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg. Récemment, il crée Un instant, d’après Marcel Proust et Onéguine, d’après Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine. Depuis le 1er janvier 2020, Jean Bellorini est directeur du Théâtre National Populaire.
En octobre 2020, il présente Le Jeu des Ombres de Valère Novarina lors de la Semaine d’art en Avignon.

Distribution

avec Solène Butin, Cléo Charbonnier, Thibaud Da Silva, Baptiste Darras, Robinson Duchêne, Arthur Duranton, Elsa Fillaudeau, Félix Fouletier, Isidor Germain, Evodie Gonzalez, Tatiana Guille, Elena Guy, Martha Jeffrey, Luna Kaced, Adélie Laurent, Ethan Lissillour, Esther Minfray, Rachel Proot, Nils Reynaud-Barrot, Floriane Roux, Claudette Rumler, Roxanne Vincent

avec les élèves du Beatume Orchestra de l’ENM de Villeurbanne Luc Blond Butlen, Enzo Bruyat, Yann Castiglia, Amos Cocagne, Léonard Conte-Jansen, Amélie Dumazet, Alexandre Elsensohn, Émile Ernou-Perin, Lilian Foquet, Syméon Grand, Lison Gros, Héloïse Jacquemot, Guillem Jovy Matas, Guillaume Mandon, Noam Martinez, Jade Maupu, Aida Meyer Di Mattia, Salah Mokhtari, Ella Papelard, Léandre Rebeaux, Aurore Semay, Anna Textoris, Corentin Textoris, Mattéo Thenoz, Clément Thouvenot, Paul Thouvenot

collaboration artistique Mélodie-Amy Wallet
création sonore Sébastien Trouvé

Les lettres inédites ont été transcrites par Violaine Vielmas dans le cadre d’un doctorat en Littérature sur Jean Vilar.

Textes Firmin Gémier, Jean Vilar, Maria Casarès, Silvia Monfort, Gérard Philipe et Georges Riquier 

avec le soutien de la Fondation Casino
avec le soutien de l’association Jean Vilar / Maison Jean Vilar 

Les costumes proviennent du fonds du TNP et de celui de la Maison Jean Vilar. 

 

Vidéo

Rendez-vous

•Rencontre après spectacle 
À l’issue de la représentation, nous vous invitons à
un bord de scène avec l’équipe artistique.
dimanche 26 septembre 
Plus d’infos