Exposition
Installations sonographiques, illustration de l'exposition au TNP

Installations sonographiques, illustration de l'exposition au TNP

Sébastien Trouvé

Du jeudi 15 décembre 2022
au mercredi 1er mars 2023



entrée libre du mardi au vendredi de 14h à 19h,
samedi de 15h à 19h, dimanche et en soirée si représentation

Les dates réserver

lunmarmerjeuvensamdim
décembre 2022
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
janvier
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
février
30
31
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
1
2
3
4
5
mars
27
28
1
2
3
4
5
Billetterie
  • Exposition présentée du 15 décembre 2022 au 1er mars 2023
  • Du mardi au vendredi de 14h à 19h - samedi de 15h à 19h ainsi que les soirs et dimanches de représentations
  • Entrée libre

À propos

Vernissage vendredi 6 janvier à 18h.

Poursuivant ses recherches d’installations sonores, Sébastien Trouvé invente un dispositif autour des Sonnets de William Shakespeare. Ce projet trouve ses racines en 2018, lorsque Jean Bellorini et Thierry Thieû Niang créaient avec de jeunes amateurs un spectacle puisant à la source de la poésie shakespearienne. Chaque jeune avait choisi un sonnet ; Sébastien Trouvé, créateur sonore du spectacle, avait commencé par enregistrer leurs voix. Ce sont ces voix, dans leur simplicité et leur spontanéité, que nous écouterons ici ou là : sur une table parée d’un grand dessin d’Agnès Pontier, réveillées par une loupe lumineuse ; le long d’un mur équipé de pavillons de cuivres ou de phonographes, dans lesquels il faut tendre l’oreille ; sur les douze faces d’une boule, dont chacune contient un poème… Et que ce soit en français ou dans la langue maternelle des participant (vietnamien, érythréen), nous plongeons dans l’émotion d’un homme à fleur de peau, qui raconte avec des mots en or le miracle et le désastre de l’amour.

Spectacle recommandé pour les personnes porteuses de handicap visuel.

Plus d’infos

Biographies

Sébastien Trouvé

Il est concepteur sonore, ingénieur du son et musicien. Après ses études, il crée sa propre structure de pro­duction audiovisuelle et de développement artistique, Sumo LP. Parallèlement, il collabore avec différents metteurs en scène, dont Jean Bellorini. En 2013, il fonde un nouveau studio d’enregistrement dans le XXe arrondissement de Paris, le studio 237 et tra­vaille comme concepteur et ingénieur du son à la Gaîté Lyrique à Paris. Il est à l’origine de la créa­tion sonore de l’exposition Habiter le campement à partir du texte Par les villages de Peter Handke, accueillie au Théâtre Gérard Philipe. Il mène en 2016-2017 un projet de création sonore et visuelle sur la base d’un logiciel qu’il a lui-même conçu avec une classe d’accueil de Saint-Denis, travail qui donne lieu à une exposition interactive sonore et visuelle en mai 2017 au Théâtre Gérard Philipe. Il réalise en 2017-2018 la création sonore du spec­tacle La Fuite !, mis en scène par Macha Makeïeff. Il compose aussi pour Les Sonnets, projet avec de jeunes amateurs de Saint-Denis, mené par Thierry Thieû Niang et Jean Bellorini en 2018, pour Un instant, d’après À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, créé en 2018 au Théâtre Gérard Philipe ainsi que pour Onéguine, d’après Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine, en 2019, deux mises en scène de Jean Bellorini. En 2019, il réalise la création sonore et la musique du spec­tacle Retours et Le Père de l’enfant de la mère de Frederik Brattberg, dans la mise en scène de Frédé­ric Bélier-Garcia. La même année, il collabore de nouveau avec Macha Makeïeff en créant l’univers sonore de Lewis versus Alice, d’après Lewis Car­roll spectacle créé en juillet au Festival d’Avignon. En 2020, retrouve Jean Bellorini pour la création du Jeu des Ombres de Valère Novarina – spectacle initialement prévu en Cour d’Honneur de l’édition 2020 annulée du Festival d’Avignon, puis programmé lors de la Semaine d’art. En 2021, à l’occasion du Centenaire du TNP, il crée avec Agnès Pontier l’exposition « 100 ans d’histoire en sons éclairés », une expérience à la frontière du son, du dessin et de la lumière. Il retrouve Macha Makeïeff et signe la création sonore de Tartuffe-Théorème.

Distribution

fresque Agnès Pontier
son Sébastien Trouvé avec les voix des jeunes acteurs des Sonnets de William Shakespeare, présentés au Théâtre Gérard Philipe et au Théâtre de Carouge et de la fresque 100 ans d’histoire en sons éclairés
décor les ateliers du TNP
aide à la conception Alain Trouvé

• production Théâtre National Populaire

Rendez-vous

  • Vernissage
    Installations sonographiques
    vendredi 6 janvier à 18h

 

  • Et aussi
    → 100 ans d’histoire en sons éclairés
    de Sébastien Trouvé et Agnès Pontier, reprise de la fresque du Centenaire du TNP, au Petit théâtre
    vernissage vendredi 6 janvier à 18h