Avec l'Harmonie Communale
La Crèche, mécanique d'un conflit, illustration du spectacle au TNP

La Crèche, mécanique d'un conflit, illustration du spectacle au TNP

de François Hien
mise en scène
collective

Du vendredi 17 février
au mercredi 1er mars 2023
Petit théâtre • salle Jean-Bouise
Durée : 2h40 avec entracte

du mardi au samedi à 19h30 sauf jeudi à 19h, dimanche à 16h, relâche le lundi, relâche exceptionnelle dimanche 19 février

Les dates réserver

lunmarmerjeuvensamdim
février 2023
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
1
2
3
4
5
mars
27
28
1
2
3
4
5
Billetterie

Les tarifs

  • 25 € plein tarif
  • 20 € retraités, groupes à partir de 8 personnes (aux mêmes spectacles et aux mêmes dates)
  • 14 € demandeurs d’emploi, carte mobilité inclusion, accompagnateur PSH, personnes non imposables
  • 12 € moins de 30 ans, étudiants
  • 12 € professionnels de la culture
  • 8 € élèves des écoles de théâtre partenaires
  • 7 € bénéficiaires de minima sociaux (CMU, RSA, AAH)
  • 7 € le samedi soir pour les étudiants de moins de 30 ans

Détail des tarifs

À propos

Documentariste de formation, François Hien a enquêté à partir d’un conflit social récent,  « l’affaire Baby-Loup ». Il en a tiré un essai de philosophie politique, Retour à Baby-Loup, et une pièce de théâtre conçue comme une fresque où s’épuisent les points de vue d’une trentaine de personnages. Déjà éprouvée sur scène en 2017, la pièce est ici recréée avec une nouvelle distribution, une mise en scène enrichie et un texte retravaillé au plus près des évolutions du débat sur la laïcité en France.

L’histoire de La Crèche : mécanique d’un conflit se déroule à Puits-Hamelin, un quartier populaire d’une banlieue de Saint-Étienne. Après s’être absentée cinq ans pour congé parental, Yasmina revient à la crèche Bicarelle dont elle est la directrice adjointe. Elle porte un voile islamique très couvrant et refuse de le retirer à l’intérieur de l’établissement, contrairement au règlement. Sa directrice, Francisca, la licencie. S’estimant victime de discrimination, Yasmina porte plainte. C’est le début d’un conflit qui va prendre à partie tous les habitants du quartier puis écoper d’une résonance nationale. Militants, philosophes, intellectuels, journalistes, responsables religieux ou citoyens, la société tout entière s’empare de la question.

Dans sa pièce, François Hien met en lumière la polysémie des événements. Il examine les rouages d’un conflit capable de dresser les habitants les uns contre les autres, dans une logique d’escalade des crispations et de durcissement mutuel des deux « camps » qui se forment.

Sur scène, le dispositif bifrontal place les spectateurs au cœur de la tourmente des opinions : observateur et observé, chacun assiste in fine à la perplexité des autres. Il en résulte l’image d’une société plurielle qui, par le théâtre, est tenue de se mettre au travail sur ses contradictions. Au spectateur est rendu sa responsabilité d’écouter, de penser, de juger en conscience et en connaissance, de formuler son opinion, de conscientiser sa position, de se laisser surprendre par l’empathie. C’est à cette condition que La Crèche : mécanique d’un conflit peut se faire non seulement le portrait d’un événement passé, mais aussi le miroir de ses échos actuels.

Biographies

François Hien

Il est auteur (théâtre, essais, romans…), comédien et réalisateur de films, et codirige avec Nicolas Ligeon la compagnie L’Harmonie communale, qui monte certains de ses textes de théâtre. Il travaille régulièrement comme auteur avec d’autres compagnies (le Collectif X, les Non-Alignés, la compagnie des Lumas…).

La saison passée, il a présenté L’Affaire Correra au TNP.

Distribution

de François Hien
mise en scène collective
avec David Achour, Estelle Clément-Bealem, Clémentine Beth, Kadiatou Camara, Imane Djellalil, Saffiya Laabab, Katayoon Latif, Flora Souchier, Emilie Waïche, Amélie Zekri
création en compagnie de Maudie Cosset-Chéneau, Clémentine Desgranges, Arthur Fourcade
régie lumière Benoit Brégeault
costumes Sigolène Pétey
administrateur de production / diffusion Nicolas Ligeon
chargée de production / diffusion Pauline Favaloro

production Ballet Cosmique
aide à la production DRAC – Auvergne Rhône Alpes, région Auvergne Rhône Alpes
coproduction Le Théâtre National Populaire – Villeurbanne, L’Azimut – Antony/Châtenay-Malabry, Pôle National Cirque en Ile-de-France
en partenariat avec le GEIQ Théâtre/Compagnonnage

Rendez-vous

  • Théâtromôme
    → garderie artistique le temps du spectacle
    dimanche 26 février
    Plus d’infos