TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

La Leçon

Cette leçon se donne à trois : un professeur d’allure classique, une élève docile, une bonne rigoureuse et austère. Rendez-vous est pris chez le professeur. C’est qu’il faut préparer « mademoiselle » au « doctorat total » ! Le professeur s’empare peu à peu de la parole et la leçon prend un tour magistral et sadique. Dans ce drame comique, le langage est comme un terrain miné. C’est ce coup de dynamite rigolard dans les conventions qui a assuré la portée universelle et le triomphe mondial du théâtre de Ionesco…

À propos

Répertoire

L’insolite – plus cher à Ionesco que l’absurde – tient ici à la surabondance littéraire qui s’empare des trois protagonistes : l’élève, le professeur, la bonne. Le langage les agit. Dans un élan quasi chamanique, le professeur célèbre les mots comme autant de corps, en présence de monstres magnifiques proliférant en une forêt parfois enchantée, parfois cauchemardesque. À la fois chef d’orchestre et spécialiste de la prosodie, l’enseignant emporte l’élève dans sa fascination pour l’irréductible énigme du langage. La révélation se fait à ses dépens, car l’éblouissement confine à l’emprise. C’est une pièce lucide sur l’éducation qui traite aussi du rapport entre les générations. La Leçon sonde les arcanes complexes de la transmission. Ces interrogations s’incarnent avec d’autant plus de force que la fable ne se déroule pas dans une salle de classe mais au sein d’un cours particulier, dans l’intimité d’un intérieur privé. Si la pièce évoque un rituel sacrificiel, elle reste cependant ludique, fondamentalement populaire dans son adresse à tous, profondément humaine, avec autant de possibilités d’identification jubilatoires.

© Jean-Christophe Bardot

Biographies

Eugène Ionesco

Eugène Ionesco naît en 1909 de père roumain et de mère française. Il se fait connaître en 1950 lors de la représentation de La Cantatrice chauve. Cette pièce consterne le public et la critique mais ne passe pas inaperçue auprès de André Breton et Raymond Queneau. L’auteur veut créer un théâtre d’avant-garde qui accueille la contradiction : avec son antithéâtre, ses « drames comiques » et ses « farces tragiques ». Ionesco bouleverse le paysage littéraire et son œuvre prolifique n’exclut aucun genre. Parmi ses ouvrages les plus célèbres, citons La Leçon, 1950, Rhinocéros, 1959, Le Roi se meurt, 1962, Notes et contre-notes, 1962, ou encore Macbett, 1972. Les Chaises, 1952, et La Soif et la faim, 1964, sont entrés au répertoire de la Comédie-Française. Eugène Ionesco a été le premier auteur à être publié de son vivant à la Pléiade.

Christian Schiaretti

Christian Schiaretti, metteur en scène, pédagogue, succède à Roger Planchon à la tête du TNP en 2002. De 1991 à 2002, il est directeur de la Comédie de Reims. Au TNP, il présente Mère Courage et ses enfants et L’Opéra de quat’sous de Bertolt Brecht, Père, Mademoiselle Julie et Créanciers de August Strindberg, L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel, 7 Farces et Comédies de Molière, Philoctète de Jean-Pierre Siméon, trois pièces du Siècle d’or, les cinq premières pièces du Graal Théâtre de Florence Delay et Jacques Roubaud, Mai, juin, juillet de Denis Guénoun (Festival d’Avignon 2014), Le Roi Lear de William Shakespeare, Bettencourt Boulevard ou une histoire de France de Michel Vinaver, Ubu roi (ou presque) de Alfred Jarry, Électre, Antigone et Ajax, de Jean-Pierre Siméon, La Tragédie du roi Christophe de Aimé Césaire… Ses spectacles, Coriolan de William Shakespeare, 2006, Par-dessus bord de Michel Vinaver, 2008, et Une Saison au Congo de Aimé Césaire, 2013, ont reçu de nombreux prix. Pour l’inauguration du nouveau Grand théâtre, il crée Ruy Blas de Victor Hugo, le 11 novembre 2011. Christian Schiaretti, très attaché à un théâtre de répertoire, reprend régulièrement ses créations avec ses comédiens.

Distribution

avec Yves Bressiant, Jeanne Brouaye, René Loyon

scénographie et accessoires Samuel Poncet
costumes Thibaut Welchlin
lumières Julia Grand
maquillage Romain Marietti

production Les Tréteaux de France, Centre dramatique national
production déléguée Théâtre National Populaire

création au TNP, juin 2014

En lien avec le spectacle

  • Prélude
    Vendredi 3 mai à 19h, la découverte d’une œuvre, de son auteur, de l’histoire sous une forme accessible à tous. Traduit en Langue des Signes Française.
    En savoir plus
  • Rencontre après spectacle
    Jeudi 9 mai à l’issue de la représentation, nous vous invitons à rencontrer des membres de l’équipe artistique.
  • Théâtromôme
    Dimanche 12 mai à 15h30. Pendant que les parents assistent au spectacle, les enfants sont accueillis dans un atelier en lien avec l’activité théâtrale.
    En savoir plus