TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

La Tempête

Douze ans avant le début de la pièce, Prospero, duc de Milan, est exilé de force, trahi par son propre frère. Débarqué sur une île, il y développe des pouvoirs surnaturels. Il provoque ainsi le naufrage d’un vaisseau où sont réunis tous ses ennemis… Trahisons, vengeance et ivresse de pouvoir s’immiscent dans une histoire qui a pour sujet véritable la toute-puissance du livre, chemin vers la liberté.

© Michel Cavalca / © Gérald Villena

À propos

Comme dans les rêves, tout est possible. L’envie première est là : raconter une grande histoire, emmener les spectateurs sur la falaise surplombant l’île mystérieuse sur laquelle Prospero, ancien duc de Milan, a été exilé de force avec sa fille Miranda, douze ans avant le début de la pièce, trahi par son propre frère. Grâce aux pouvoirs surnaturels qu’il a développés sur l’île, il provoque le naufrage du vaisseau où sont réunis tous ses ennemis. « Le calme avant la tempête » dit‑on, mais ici tout s’inverse. Le bruit précède le silence. Dans l’ombre, Prospero fera subir à ses naufragés une série d’épreuves pour les punir de leur traîtrise passée… Considérée comme la dernière pièce de Shakespeare, La Tempête couronne les réflexions qui parsèment son œuvre. Trahisons, vengeance, ivresse de pouvoir, s’immiscent dans une histoire qui a pour sujet véritable la toute‑puissance du livre, chemin vers la liberté. Sur scène, entouré par des instruments aussi divers qu’un tambour, un didgeridoo, un saxophone ou un bol de cristal, le musicien improvise une atmosphère envoûtante. Ses airs guident les mouvements des comédiens qui prennent d’assaut le plateau, terrain de jeu organisé autour d’un tréteau circulaire en bois. Avec la générosité propre à l’esprit de troupe, les comédiens de La Bande à Mandrin s’emparent de cette œuvre.

© Michel Cavalca / © Gérald Villena

Biographies

William Shakespeare

Poète dramatique anglais, William Shakespeare est né en 1564 à Stratford-upon-Avon. Il est l’auteur de farces et de comédies, un genre qui, à l’époque, n’en était qu’à ses débuts : Le Songe d’une nuit d’été, Beaucoup de bruit pour rien, Comme il vous plaira, Le Marchand de Venise. Il écrit également des drames historiques avec Richard II et Richard III, Henri IV et Henri V, et d’autres inspirés des pièces de l’Antiquité comme Coriolan, Jules César, Antoine et Cléopâtre. Mais c’est peut-être avec ses tragédies qu’il atteint l’apogée de son art, thématisant l’ingratitude, la soif du pouvoir, la folie, la violence des passions humaines à travers des caractères primitifs, puérils, romantiques ou torturés. On lui doit des œuvres capitales, notamment Hamlet, Othello, Roméo et Juliette, Le Roi Lear, Macbeth. Il meurt dans sa ville natale en 1616, quelques années avant la naissance de Molière.

Juliette Rizoud

Juliette Rizoud suit les cours de l’École préparatoire de la Comédie de Saint-Étienne et du Centre Chorégraphique de Toulouse puis intègre l’ENSATT en 2004. Elle rejoint la troupe du TNP en 2007, et elle est régulièrement dirigée par Christian Schiaretti, notamment pour La Jeanne de Delteil d’après Joseph Delteil et Ruy Blas de Victor Hugo, dans le rôle de la reine. Elle part en tournée avec Les Tréteaux de France et travaille également avec Olivier Borle, Julie Brochen, Christophe Maltot, Grégoire Ingold, Nada Strancar ou Thierry Thieû Niang. En 2014, elle crée la compagnie iséroise La Bande à Mandrin avec laquelle elle présente au TNP Le Songe d’une nuit d’été et La très excellente et lamentable tragédie de Roméo et Juliette. La Tempête, créée au Théâtre de Vénissieux en 2018, vient clore son triptyque shakespearien. En 2016, elle donne naissance au festival de théâtre Les Théâtrales du Vercors, à Lans-en-Vercors.

Distribution

avec Clément Carabédian, Gilles Chabrier, Claire Galopin, Julien Gauthier, Damien Gouy, Jérôme Quintard, Thomas Puybasset

composition et interprétation musicale Thomas Puybasset
chorégraphie Aurélien Kairo
décor Guillaume Ponroy, Quentin Lugnier
lumières Mathilde Foltier-Gueydan, Rémi El Mahmoud
son Cédric Chaumeron
costumes Adeline Isabel-Mignot
maquillages et coiffures Gauthier Magnette
assistante à la mise en scène Sidonie Fauquenoi

production La Bande à Mandrin
coproduction La Machinerie – Théâtre de Vénissieux, Théâtre Théo Argence, Saint-Priest, le Conseil Général de l’Isère, la Région Auvergne – Rhône-Alpes

Interview vidéo

En lien avec le spectacle

  • Rencontre après spectacle
    Jeudi 9 avril à l’issue de la représentation, nous vous invitons à rencontrer des membres de l’équipe artistique.