TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

La Voix humaine

La pièce de Jean Cocteau est ici proposée dans ses versions Sans puis Avec musique. Pur jeu pour une actrice. Bel aria pour une chanteuse. Dans les deux cas, une femme seule dialogue, au téléphone, avec son amant…

À propos

Une pièce en un acte avec Sylvia Bergé de la Comédie-Française
et une tragédie lyrique avec Véronique Gens, soprano, et Christophe Manien, piano

La pièce de Jean Cocteau est ici proposée dans ses versions sans et avec musique. Pur jeu pour une actrice. Bel aria pour une chanteuse. Une femme seule est en prise à une conversation téléphonique.

Ce qui se joue peut se concevoir comme :
un lamento mettant en jeu la dépendance, l’aliénation amoureuse et ses conséquences, soumission, humiliation, aveuglement, pleurs.
une variation sur la lâcheté masculine et sur la capacité des passions déclinantes à défendre leurs intérêts propres, peur, mauvaise foi, tentatives de fuite.
un miroir comique de nos épopées amoureuses, l’accident s’introduit, l’humour pointe, mais l’inquiétude également ; au-delà de l’erreur, cette femme est un témoin oppressant, elle entend mais aussi écoute.

Ce qui se chante passe par la sensualité sonore de la partition, raffinée et discrète, support sensible à ce dialogue étrange où l’on n’entend que la voix de la femme, jamais celle de l’homme. Le compositeur parvient à suggérer un climat tendre et violent, amoureux et cruel, sentimental et sensuel à ce long monologue.

Sylvia Bergé de la Comédie-Française 
© Michel Cavalca

Véronique Gens
© Danielle Pierre

Biographies

Jean Cocteau

Jean Cocteau, poète, cinéaste, dramaturge et dessinateur, est né en 1889 et décédé en 1963. Il publie ses premiers poèmes en 1909 et acquiert rapidement de la notoriété. Véritable touche-à-tout et avant-gardiste, il collaborera avec divers artistes, comme le musicien Erik Satie et Pablo Picasso pour le ballet Parade, ou encore le poète Raymond Radiguet… Il est aussi l’auteur de romans, dont Thomas l’imposteur et Les Enfants terribles, ainsi que de livrets de ballet. Pour le théâtre, il a écrit une dizaine de pièces dont La Machine infernale, Les Parents terribles, Les Monstres sacrés et l’adaptation des tragédies Antigone et Œdipe roi. De 1930 à 1960, il réalisera six longs-métrages : Le Sang d’un poète, La Belle et la Bête, L’Aigle à deux têtes, Les Parents terribles, Orphée et Le Testament d’Orphée. En 1940, il rédige pour Édith Piaf la pièce Le Bel indifférent, succès qui fut ensuite adapté par Jacques Demy en court-métrage. En 1955, Jean Cocteau est élu à l’Académie française.

Christian Schiaretti

Christian Schiaretti, metteur en scène, pédagogue, succède à Roger Planchon à la tête du TNP en 2002. De 1991 à 2002, il est directeur de la Comédie de Reims. Au TNP, il présente Mère Courage et ses enfants et L’Opéra de quat’sous de Bertolt Brecht, Père, Mademoiselle Julie et Créanciers de August Strindberg, L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel, 7 Farces et Comédies de Molière, Philoctète de Jean-Pierre Siméon, trois pièces du Siècle d’or, les cinq premières pièces du Graal Théâtre de Florence Delay et Jacques Roubaud, Mai, juin, juillet de Denis Guénoun (Festival d’Avignon 2014), Le Roi Lear de William Shakespeare, Bettencourt Boulevard ou une histoire de France de Michel Vinaver, Ubu roi (ou presque) de Alfred Jarry, Électre, Antigone et Ajax, de Jean-Pierre Siméon, La Tragédie du roi Christophe de Aimé Césaire… Ses spectacles, Coriolan de William Shakespeare, 2006, Par-dessus bord de Michel Vinaver, 2008, et Une Saison au Congo de Aimé Césaire, 2013, ont reçu de nombreux prix. Pour l’inauguration du nouveau Grand théâtre, il crée Ruy Blas de Victor Hugo, le 11 novembre 2011. Christian Schiaretti, très attaché à un théâtre de répertoire, reprend régulièrement ses créations avec ses comédiens.

Distribution

pièce en un acte
avec Sylvia Bergé de la Comédie-Française

tragédie lyrique
avec Véronique Gens soprano, Christophe Manien piano
partition “La voix humaine”
lyrique Jean Cocteau
musique Francis Poulenc
© Ed. Ricordi S.A.

scénographie Fanny Gamet
lumières Julia Grand
costumes Émily Cauwet-Lafont

production Atelier Lyrique de Tourcoing
production déléguée Théâtre National Populaire

création au Théâtre municipal Raymond Devos – Tourcoing, avril 2018

Interview vidéo

En lien avec le spectacle

  • Rencontre après spectacle
    Jeudi 18 octobre à l’issue de la représentation, nous vous invitons à rencontrer des membres de l’équipe artistique.

Document