Dès 6 ans
Le Petit Chaperon rouge, illustration du spectacle au TNP

Le Petit Chaperon rouge, illustration du spectacle au TNP

une création théâtrale de Joël Pommerat

Du mardi 25 avril
au vendredi 28 avril 2023
Petit théâtre • salle Jean-Bouise
Durée : 45min

du mardi au vendredi à 19h30, sauf mercredi à 15h
séances scolaires mardi, jeudi et vendredi à 14h30

Les dates réserver

lunmarmerjeuvensamdim
avril 2023
24
25
26
27
28
29
30
Billetterie

Les tarifs

  • 12 € adultes
  • 10 € moins de 16 ans
  • 6 € moins de 12 ans
À noter : Des séances scolaires sont proposées sur ce spectacle.
Détail des tarifs

Restez informé : newsletter

À propos

Il était une fois une petite fille qui s’ennuyait dans sa maison. Sa mère, débordée, ne voulait pas qu’elle sorte seule. Mais la petite fille décide tout de même de rendre visite à sa grand-mère, qui habite de l’autre côté de la forêt. Chemin faisant, elle bavarde avec son ombre, avec des fourmis : promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas… Mais cette fois le loup est bien là, qui guette au coin du bois.

Le célèbre conte popularisé par Charles Perrault est ici livré le plus simplement possible. Trois comédiens narrent et jouent l’histoire d’une petite fille qui chemine. Et l’aventure théâtrale transcende le conte, se meut en aventure poétique, sertie d’effets de lumière et de sonorités magiques. Les frayeurs de l’enfance remontent à la surface : le noir, le silence, la solitude. Pour surmonter la peur, pas d’autre choix que de s’y confronter ; il faudra s’autoriser à aller vers l’inconnu, à goûter au danger, inhérents à l’existence humaine. Comme dans un passage rituel obligé, la petite fille s’enfoncera dans les bois, repoussant les obstacles, jusqu’à apercevoir le bout du chemin.

Pour dire le passage d’un âge à l’autre, Joël Pommerat place les protagonistes au milieu de la forêt. Sur scène, aux côtés de la petite fille, de la mère et de la grand-mère, le loup est bel et bien un loup, figuré par une marionnette bestiale. Au cœur d’une histoire de trois générations de femmes, cet animal très réaliste prend une place toute métaphorique.

Joël Pommerat, artiste associé au TNP, renouvelle ainsi la puissance de ce conte, pour le plaisir des enfants comme des adultes. Créé en 2004, le spectacle est sur les routes depuis presque vingt ans. Il a tourné en France et à l’étranger, du Festival d’Avignon en passant par la Chine, et a été récompensé en 2018 par le Molière de la création jeune public. À l’instar des spectacles Cendrillon ou Pinocchio, ce Petit Chaperon rouge a sans doute contribué à révolutionner la scène du théâtre jeune public.

Distribution

avec Ludovic Molière
en alternance avec Rodolphe Martin, Murielle Martinelli
en alternance avec Valérie Vinci, Isabelle Rivoal

assistanat à la mise en scène Philippe Carbonneaux
scénographie et costumes Marguerite Bordat
scénographie et lumière Éric Soyer
suivi de la réalisation scénographique Thomas Ramon
aide à la documentation Évelyne Pommerat
recherche son Grégoire Leymarie et François Leymarie
direction technique Emmanuel Abate
régie son Yann Priest
régie lumière Cyril Cottet

La pièce est publiée chez Actes Sud-Papiers, collection Heyoka Jeunesse.

Biographies

Joël Pommerat

Auteur et metteur en scène, il fonde la compagnie Louis Brouillard en 1990. Selon lui, il n’y a pas de hiérarchie : la mise en scène et le texte s’élaborent en même temps, pendant les répétitions. C’est ainsi qu’il se qualifie : « écrivain de spectacles ». En 1995, il crée Pôles. Le texte est publié en 2002. En 2004, le Théâtre National de Strasbourg accueille la création de sa pièce Au monde, premier grand succès public et critique de la compagnie. Avec la trilogie Au mondeD’une seule main et Les Marchands, il ancre plus directement ses pièces dans la réalité contemporaine. Il aborde le réel dans ses multiples aspects, matériels, concrets et imaginaires. Il travaille à la réécriture de contes avec Pinocchio en 2008 et Cendrillon en 2011. En 2010, il présente Cercles/Fictions dans un dispositif circulaire au Théâtre des Bouffes du Nord. À l’opéra, il collabore avec Oscar Bianchi en 2011 en adaptant sa pièce Grâce à mes yeux (Thanks to my eyes) au Festival d’Aix-en-Provence. En 2013, avec La Réunification des deux Corées, il compose une mosaïque de vingt fragments du discours amoureux, où il explore la complexité des liens humains et le mythe de l’amour. En 2014, il présente Au monde, mis en musique par Philippe Boesmans au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles. L’année suivante, avec Ça ira (1) Fin de Louis, il propose une grande fresque politique inspirée de la Révolution française. En 2019, Contes et légendes invente un monde légèrement futuriste où les robots partagent la vie des adolescents.

Les spectacles de Joël Pommerat sont programmés régulièrement au TNP. À l’automne 2021, Ça ira (1) Fin de Louis est repris dans le cadre du Centenaire. Depuis l’arrivée de Jean Bellorini à la direction du théâtre, la compagnie Louis Brouillard est associée au TNP.

Rendez-vous

  • Les jeudis du TNP
    → rencontre après spectacle,
    jeudi 27 avril
    Plus d’infos

 

  • Séances scolaires
     mardi 25, jeudi 27 et vendredi 28 avril à 14h30

La presse en parle

« Tout Pommerat est là, dans ce spectacle simple en apparence, mais emblématique de son théâtre, qui s’écrit autant avec la lumière, le noir, le son et les images qu’avec les mots. »
Le Monde, Fabienne Darge

« Cette drôle de balade au pays des ombres prend la forme d’un superbe jeu de cache-cache. »
Les Inrocks, Patrick Sourd