Centenaire

Samedi 25 septembre 2021

Grand théâtre • salle Jean-Vilar
Durée : 2h

lecture

Les dates

lunmarmerjeuvensamdim
septembre 2021
20
21
22
23
24
25
26
Billetterie

 


  • Gratuit sur réservation

 

Restez informé : newsletter

À propos

Chaque année, une aide nationale à la création dramatique est dispensée par ARTCENA, Centre national des arts du cirque, de la rue et du théâtre. Elle vise à promouvoir le renouvellement des écritures dramatiques contemporaines. Ces textes ayant vocation à prendre corps sur scène, ARTCENA soutient ensuite des lectures grâce au dispositif des In-Ouïs, où de jeunes comédiens en écoles d’art dramatique portent la parole et le regard de nouveaux auteurs.

Dans le cadre du Centenaire, il semblait essentiel de faire entendre ces voix inédites et pleines de vie. Trois textes lauréats de l’aide à la création ont ainsi été sélectionnés pour être mis en lecture par Jean Bellorini et Laurent Gutmann, directeur de l’ENSATT. Ensemble, ils dirigent les élèves comédiens de l’ENSATT et opèrent la rencontre symbolique entre deux institutions complices.

Lichen, de Magali Mougel
Mise en lecture Jean Bellorini / Aide à la création – automne 2020
Restructurer. Abattre des murs. Grignoter le territoire. Donner un nouveau visage aux rues et aux bâtisses. Effacer les cicatrices du temps. Faire table rase de tout. Repartir à zéro. L’innovation pour écrire une nouvelle histoire. Belle. Qui ne sente pas la sueur et la poussière. Voilà comment tout commence.
Elle, voit plutôt cela d’un bon œil. Elle a toujours rêvé d’ailleurs, mais lui résiste. S’attache aux traces du temps.
Alors que tout le monde attend avec impatience la réhabilitation de l’îlot. Alors que les maisons sont vidées et que les travaux de démolition/reconstruction doivent commencer de façon imminente, tout semble suspendu. Au milieu de cet îlot en décrépitude, Lui choisit de la laisser partir, elle, et de rester, coûte que coûte. De rester avec son enfant, là où il a grandi, ce qui ne va pas être sans représailles face au reste des habitants qui attendent avec impatience la venue d’une aube nouvelle.

Avec Garance Malard
Ce texte a bénéficié de l’aide à la création – résidence et commande d’écriture de Culture Commune – scène nationale du Bassin minier du Pas-de-Calais.

 

 

 

Sirène, de Adèle Gascuel
Mise en lecture Laurent Gutmann / Aide à la création – printemps 2020

Imaginons que les humains du futur préservent l’ADN des espèces animales disparues ou en voie de disparition en les intégrant à leur patrimoine génétique. Imaginons que ces personnes trans, humaines-animales, nous envoûtent et nous chantent un autre avenir possible que celui que le présent nous promet…

Avec Fanny Godel, Carla Guffroy, Salomé Lavenir, Lucas Martini, Kerwan Normant

 

 

Snorkel, de Albert Boronat / traduction Marion Cousin
Mise en lecture Laurent Gutmann / Aide à la création – automne 2019

Un lac de montagne. Des personnages gravitent autour de ce lac, qui ne sont pas toujours humains, n’ont pas toujours un nom, et ne partagent pas tous le même temps. Ils ont en commun la conscience de naviguer à la dérive dans un monde qu’il ne renonce pourtant pas à comprendre et explorer. Cette exploration prend dans Snorkel les formes d’un voyage vertical, de la profonde obscurité du lac jusqu’à la planète mars…

Avec Lucie Garçon, Victor Grenier, Matthieu Roulx, Séraphin Rousseau.

Biographies

Jean Bellorini

Jean Bellorini est un metteur en scène attaché aux grands textes dramatiques et littéraires. Dans ses spectacles, il mêle étroitement théâtre et musique et y insuffle un esprit de troupe généreux. Il défend un théâtre populaire et poétique. Tempête sous un crâne d’après Les Misérables de Victor Hugo, Paroles gelées d’après Rabelais, La Bonne Âme du Se-Tchouan de Bertolt Brecht, Liliom de Ferenc Molnár ou encore Karamazov d’après le roman de Fédor Dostoïevski créé pour le Festival d’Avignon en 2016 en sont quelques exemples. Paroles gelées et La Bonne Âme du Se-Tchouan sont récompensés en 2014 par les Molières de la mise en scène et du meilleur spectacle du théâtre public. Nommé en 2014 à la direction du Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis, il y invente la Troupe éphémère, composée d’adolescents de Saint-Denis avec qui il monte chaque année un spectacle. Il développe son travail pour l’opéra et à l’étranger, et collabore notamment avec la troupe du Berliner Ensemble, avec l’Opéra de Lille ou avec la troupe du Théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg. Récemment, il crée Un instant d’après Marcel Proust et Onéguine d’après Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine. Depuis 2020, il dirige le TNP de Villeurbanne. En octobre, il présente Le Jeu des Ombres de Valère Novarina lors de la Semaine d’art en Avignon.

Laurent Gutmann

Formé à l’école de Chaillot d’Antoine Vitez, il est metteur en scène et directeur de compagnie. Il a dirigé le Centre Dramatique National de Thionville-Lorraine de 2004 à 2009. Lauréat du concours Villa Médicis Hors les Murs, chevalier des Arts et Lettres, il a dirigé de nombreux ateliers à l’ENSATT et dans différentes écoles nationales de théâtre. Depuis septembre 2018, il dirige l’ENSATT.

Adèle Gascuel

Autrice, comédienne et metteuse en scène, elle travaille principalement avec les Compagnons Butineurs (Normandie), et la cie les 7 sœurs (Lyon). Titulaire d’un doctorat en études théâtrales, elle se forme au Conservatoire de Lyon et à l’ENS de Lyon. En 2011, elle obtient les encouragements du Centre National du théâtre pour sa pièce Zayanderud. Elle écrit et met en scène Fécondations (2012), puis Feu Jeanne (2015). En 2014, elle écrit dans le Journal Permanent du Théâtre du Point du Jour dirigé par Gwenaël Morin, au côté de Barbara Métais-Chastanier. Elle a travaillé comme comédienne avec les Compagnons Butineurs pour leurs créations Cassandre et Colonie, et sous la direction de Valérie Marinese (Hamlet) et Eugen Jebeleanu (Digital Natives, de Yann Verburgh). Pédagogue, elle est intervenue côté pratique ou théorie à l’université Lyon 2, à l’ENSATT, au Conservatoire de Lyon, ainsi que dans des ateliers en milieu scolaire, médical et carcéral.
En 2019, elle publie à l’avant-scène en co-traduction avec Catherine Hargreaves une série de monologues jeune public, Moi, Shakespeare, de l’auteur britannique Tim Crouch, et participe à la création de Moi, Malvolio (2018) et Moi, Fleur des pois (2019) mis en scène par Catherine Hargreaves au TNG, en tant que dramaturge. Elle met en scène Le Mont Analogue et dirige la création collective ICI, Agneau n°X en 2020, puis écrit la pièce futuriste Sirène, pour le festival Lynceus (édition été 2021).
À partir de l’automne 2020, elle entame un partenariat au long cours en tant qu’écrivaine avec l’équipe de recherche-création PARVIS à l’Université Eiffel dans le cadre d’un partenariat avec la Maison des écrivains et de la littérature. Aux côtés de chercheuses en littérature comparée, architectes, musiciens, géographe, elle travaillera à l’écriture de fictions autour des représentations urbaines du futur.

 

Albert Boronat

Créateur scénique né à Coma-ruga (Tarragona) en 1977, il est titulaire d’une licence de philosophie de l’Université de Barcelone, et de mise en scène et dramaturgie de l’Institut del Teatre de Barcelone, où il enseigne actuellement. Il a reçu la bourse du Studio Européen des Écritures pour le Théâtre de La Chartreuse – Centre National des Écritures du Spectacle/ENSATT/SACD et la bourse d’écriture ETC (En Blanco) de la Cuarta Pared de Madrid.
En 2012, il fonde la compagnie Projecte NISU (Projet de Navigation Incendiaire et de Sauvetage Unilatéral) avec laquelle il crée les spectacles Vamos a por Guti, Waits F.M., Bostezo 2.0, Shell et Teenage Dream. Il travaille également avec d’autres collectifs et metteurs en scène comme Judith Pujol pour Este no es un lugar adecuado para morir et De carenes al cel.
Parallèlement à la création et à l’enseignement, il réalise des travaux de recherche théorique et d’intervention directe en tant que conseiller pédagogique pour diverses institutions et il mène des ateliers dans les centres pénitentiaires.

 

Magali Mougel

Après des études à l’Université de Strasbourg, ainsi qu’à l’ENSATT à Lyon dans le département Écrivain-Dramaturge, elle a enseigné pendant plusieurs années à l’Université de Strasbourg dans le département des Arts du spectacle et a été rédactrice pour le théâtre National de Strasbourg. Depuis 2014, elle a fait le choix de se consacrer exclusivement à l’écriture de texte pour le théâtre. Ses textes ont été mis en scène entre autres par Philippe Delaigue, Michel Didym ou Eloi Recoing. Persuadée que la place des auteurs est avant tout dans les théâtres, au cœur du processus de création, entourés pour écrire des équipes artistes, elle collabore avec de nombreuses compagnies et théâtres et se prête régulièrement à l’exercice de la commande d’écriture. Elle écrit entre autres, en 2015-2016, pour Johanny Bert (Elle pas princesse Lui pas héros), pour Sylvain Delattre (Poudre Noire) ou pour Baptiste Guiton (Cœur d’acier). Depuis 2015, elle ouvre de nouveaux champs de collaboration en tant que dramaturge et collaboratrice artistique pour les metteuses en scène Hélène Soulié et Catherine Javaloyès ou avec le sculpteur Étienne Champion. Ses textes Erwin Motor, dévotion, Guerillères ordinaires, Suzy Storck, Penthy sur la Bande sont édités chez Espaces 34 et Elle pas Princesse Lui pas Héros chez Actes Sud / Heyoka Jeunesse.

Distribution

mise en lecture Jean Bellorini et Laurent Gutmann 

avec les élèves comédiens de l’ENSATT

coréalisation ARTCENA / ENSATT / Théâtre National Populaire