TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Orlando ou l’impatience

Orlando cherche désespérément son père. Sa mère, célèbre actrice, lui donne à chaque acte une piste nouvelle qui l’entraîne dans une identification toujours plus extravagante. Chacun de ses pères possibles est aussi un théâtre tout autant qu’une philosophie. Nous sommes dans le registre de la comédie et de la méta-comédie. Il y sera aussi question de rêver une nouvelle éthique, un nouveau rapport au monde. Spectacle manifeste où, bien évidemment, seul le théâtre est vainqueur.

À propos

Du mardi 24 mars au jeudi 2 avril 2015
Horaire particulier : 19h30

Orlando cherche désespérément son père. Sa mère, célèbre actrice, lui donne à chaque acte une piste nouvelle qui l’entraîne dans une identification toujours plus extravagante. Chacun de ses pères possibles est aussi un théâtre tout autant qu’une philosophie possible. Le premier est un metteur en scène de tragédie politique, le second ne fait que des comédies érotiques, le troisième des poèmes religieux obscurs, le quatrième des épopées historiques et le dernier des farces philosophiques. Orlando tente chaque fois de séduire son nouveau père, jusqu’à ce que sa mère lui avoue qu’il est le fils d’un autre… Nous sommes dans le registre de la comédie et de la métacomédie comme avait pu l’être Illusions comiques. Mais il est aussi question dans cette pièce de rêver une nouvelle éthique, c’est-à-dire un nouveau rapport au monde. La politique a-t-elle remplacé le politique, l’art n’est-il plus qu’une marchandise, le sexe est-il aujourd’hui un vecteur normalisateur et réactionnaire, la foi peut-elle survivre à l’effondrement intellectuel des religions, la philosophie se réduit-elle au commentaire de la gloire passée de l’Europe ? La scénographie sera une chorégraphie d’espaces intérieurs, une cavalcade de lieux intimes qui feront de ce spectacle un ouvrage picaresque. À la manière d’une grande promenade à travers les pensées et les théâtres de son temps, Orlando ou l’impatience est un portrait du présent, ni assassin ni béat. Il imagine que nous vivons dans un changement d’époque et que, sur cette ligne de fracture, les destins vacillent. Enfin, ce sera un spectacle manifeste où, bien évidemment, seul le théâtre est vainqueur. Olivier Py

© Christophe Raynaud de Lage / Festival d’Avignon

Biographies

Olivier Py est auteur dramatique, comédien et metteur en scène, directeur du Festival d’Avignon depuis 2013. Après une formation en lettres, philosophie, théologie et art dramatique, il écrit et met en scène Le Visage d’Orphée, une pièce présentée au Festival d’Avignon, 1997. L’année suivante, il est nommé directeur du CDN d’Orléans où il monte principalement ses propres textes. Sa version intégrale du Soulier de Satin de Claudel fait l’objet d’une tournée en France et reçoit en 2003 le prix du meilleur spectacle en région par le Syndicat de la Critique. À la tête de l’Odéon-Théâtre de l’Europe (2007- 2011), il crée L’Orestie d’Eschyle (2008), Les Enfants de Saturne (2009), Adagio [Mitterrand, le secret et la mort] (2010) ou encore Die Sonne [Le Soleil], une pièce jouée en allemand par la Volksbühne de Berlin en 2011. Ses pièces sont publiées et traduites en plusieurs langues. Dramaturge, romancier, auteur d’essais sur le théâtre, Olivier Py est également un metteur en scène d’opéra. Depuis le succès de Tristan et Isolde de Wagner en 2005, il a créé une vingtaine d’opéras et, récemment, Le Dialogue des Carmélites de Poulenc. Le TNP l’a accueilli à plusieurs reprises avec Les Vainqueurs en 2005, Illusions comiques en 2007 et Roméo et Juliette de Shakespeare en 2012.

Distribution

Avec
Jean-Damien Barbin,
Laure Calamy,
Eddie Chignara,
Matthieu Dessertine,
Philippe Girard,
Mireille Herbstmeyer,
Stéphane Leach,
François Michonneau

Scénographie, décor, costumes et maquillage Pierre-André Weitz
lumière Bertrand Killy
musique Stéphane Leach
technique et production Festival d’Avignon

Production Festival d’Avignon

Coproduction
Théâtre de la Ville
Théâtre National Populaire
Comédie de Genève
Festival Ruhrfestspiele de Recklinghausen (Allemagne)
ARTE concert
Avec le soutien de l’ADAMI

Création à la FabricA dans le cadre de la 68e édition du Festival d’Avignon, juillet 2014.

Orlando ou l’impatience est publié aux éditions Actes Sud-Papiers, juin 2014.

Vidéos

Teaser

Interview de Jean-Pierre Jourdain

DOCUMENTS

  Le programme de salle (pdf / 416ko)

  Le dossier de presse (pdf / 344ko)

Théâtromôme

Théâtromôme autour du spectacle Orlando ou l’impatience
Dimanche 29 mars 2015, à 16h00

Théâtromôme
Pendant que les parents assistent au spectacle, les enfants sont accueillis dans un atelier en lien avec l’activité théâtrale.

Au programme :
Orlando va à la recherche de son père à travers les théâtres et nous amène ainsi à découvrir toutes les raisons pour les aimer passionnément.
En fabriquant leur propre théâtre « idéal » en carton, les enfants pourront partager notre passion pour le monde du spectacle. Avec Audrey Laforce, de la maison des comédiens.

Réservations auprès de la billetterie : 04 78 03 30 00

Autour du spectacle

  • Rencontre après-spectacle.
    Nous vous invitons à rencontrer des membres de l’équipe artistique,
    le jeudi 26 mars 2015 à l’issue de la représentation.

 

  • Parcours Théâtre et philosophie – 2/3
    Théâtre et politique : quel rapport à l’autorité ? En présence de Olivier Py,
    vendredi 3 avril, 18 h 00. En savoir plus.