TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Partage de midi

Quatre personnages sur un bateau, Mesa, Amalric, de Ciz et son épouse Ysé, en route pour la Chine. Mesa retourne y occuper une place importante dans la diplomatie ; Amalric et de Ciz partent à la conquête d’un nouvel Eldorado. Le parcours de ces trois hommes sera lié à celui de la femme, dont la présence agit comme catalyseur de leurs propres destinées. Derrière l’intrigue d’un chassé-croisé amoureux, la pièce déroule la diversité et la richesse de l’aventure humaine.

À propos

Quatre personnages sur un bateau, Mesa, Amalric, de Ciz et son épouse, Ysé, en route pour la Chine. Mesa retourne y occuper une place importante dans la diplomatie ; Amalric et de Ciz partent à la conquête d’un nouvel Eldorado. Le parcours de ces trois hommes sera lié à celui de la femme, Ysé, dont la présence agit comme catalyseur de leur propre destin.
Ysé et Amalric se retrouvent après dix années, Mesa et Ysé se découvrent, tandis que de Ciz la laisse libre afin de mieux placer ses affaires auprès de Mesa. Une fois en Chine, pour assouvir sa pulsion aventurière, de Ciz abandonnera Ysé à Mesa et ils plongeront tous deux furieusement dans cette passion. On la retrouvera finalement avec Amalric, son premier amour, tous deux assiégés, au coeur de la Chine profonde, à la veille d’une insurrection. Ysé passe d’homme en homme, explorant, tour à tour, les diverses modalités du rapport amoureux.
Derrière l’intrigue d’un chassé-croisé amoureux, Partage de midi parle du destin humain. Claudel, dans cette œuvre d’inspiration biographique empreinte de culture et de philosophie asiatique, par la bouche de Mesa, après s’être longtemps livré à Dieu, se livre corps et âme à l’Amour.

Les acteurs se connaissent depuis leurs années de formation et ont joué ensemble au sein de la troupe du TNP dans de nombreux spectacles. Ils partagent aujourd’hui cette envie furieuse de plonger vers l’inconnu et le mystère de la langue claudélienne. À l’image des quatre protagonistes sur le bateau, insouciants et heureux d’aborder une vie nouvelle, ils partent gaiement à la recherche de cette langue, envoûtante, de cette histoire, bouleversante, de cette pièce, vivifiante.

© Michel Cavalca

Biographies

Paul Claudel naît en 1868. Il est très influencé par Rimbaud. Son œuvre sera également marquée par la foi catholique dont il reçoit la révélation en 1886, le jour de Noël. Il écrit son premier drame, Tête d’or, en 1890. Trois ans plus tard, il sort premier au concours des Affaires étrangères et commence une vie de diplomate. Aux États-Unis, il rédige L’Échange, 1894 et, en Extrême-Orient, la première version de Partage de midi, 1906, d’après sa propre histoire. Il puise dans ses voyages une grande inspiration poétique, Connaissance de l’Est, Cinq grandes Odes… De retour en Europe, il poursuit sa carrière diplomatique sans négliger ses productions littéraires. Il publie jusqu’en 1920 une trilogie sur la société de l’époque comprenant L’Otage, Le Pain dur et Le Père humilié. Ambassadeur de France au Japon, il écrit Le Soulier de Satin, 1924 (mise en scène Jean- Louis Barrault à la Comédie-Française, 1943). Élu à l’Académie française en 1946, il consacre le reste de sa vie à l’étude de textes bibliques.

Clémentine Verdier se forme à l’ENSATT, débute dans la troupe du TNP et joue dans de nombreux spectacles de Christian Schiaretti. On a pu la voir en Mademoiselle Julie dans la pièce éponyme de August Strindberg. Au TNP, elle travaille également sous la direction de Olivier Borle, Julien Gauthier, Christophe Maltot, Nada Strancar et Julie Brochen. Michel Raskine lui a confié le rôle de la princesse Léonide dans Le Triomphe de l’amour de Marivaux, spectacle créé au TNP en 2014. Elle travaille parallèlement avec Lancelot Hamelin, Mohamed Brikat, Giampaolo Gotti, Élizabeth Macocco, Guy Pierre Couleau dans Maître Puntila et son valet Matti de Bertolt Brecht, et Louise Vignaud. Elle met en scène Pétrarque / kamikaze de Lancelot Hamelin et Du Sang sur le cou du chat de Rainer Werner Fassbinder à l’ENSATT et dirige plusieurs mises en lectures. En 2015, elle fonde la compagnie Lâla / théâtre.

Distribution

Avec
Julien Gauthier
Damien Gouy
Julien Tiphaine
Clémentine Verdier
Avec la complicité artistique de Clément Morinière

Scénographie Fanny Gamet
Costumes Sophie Bouilleaux-Rynne
Lumières Arianna Thöni
Son Pierre-Alain Vernette

Une création de la compagnie Lâla / théâtre.
Voir la page Facebook de la compagnie.
logo-lala-theatre-pour site

 

Production Théâtre National Populaire
Avec le soutien des Nouvelles Rencontres de Brangues

Ce spectacle a fait l’objet d’une première étape de travail présentée lors d’une maquette en 2015.

Vidéo

En lien avec le spectacle

  • Prélude
    Mercredi 4 novembre 2015 à 19h30 une mise en perspective des enjeux du spectacle vous est proposée.
    En savoir plus

 

  • Rencontre après spectacle
    Nous vous invitons à rencontrer des membres de l’équipe artistique, le jeudi 5 novembre 2015 à l’issue de la représentation.
    En savoir plus

 

  • Disputatio
    Vendredi 6 novembre après le spectacle. Un espace dans lequel chacun peut dire, entendre, questionner, objecter la lecture d’un spectacle animé par deux psychanalystes.
    En savoir plus

Documents

  Le programme de salle (pdf / 268ko)

Le dossier de presse (pdf / 192ko)