TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Ubu roi (ou presque)

Tout public à partir de 12 ans

Ubu, capitaine des dragons, jouit de la haute estime de son roi. Tandis que sa femme, mère Ubu, aspire au trône. Un attentat est mis sur pied. Ce sera le massacre de la famille royale et l’ascension au trône du père Ubu. Dans la peur d’être trahi, il s’esclaffe : « merdre, carnicoton bleu, de par ma chandelle verte, je suis découvert, je vais être décapité ! »

À propos

Du mardi 5 avril au samedi 16 avril 2016
Du mardi 26 avril au vendredi 29 avril 2016
Du mardi 31 mai au vendredi 10 juin 2016

Ubu roi est à voir du 11 au 28 octobre 2017. En savoir plus

Tout public à partir de 12 ans

Ubu, capitaine des dragons, officier de confiance de Venceslas, jouit de la haute estime de son roi. Tandis que sa femme, mère Ubu, aspire au trône. Pour convaincre son époux, elle trace un tableau séduisant de la vie de souverain. « Tu pourrais augmenter infiniment tes richesses et manger fort souvent des andouilles. » Cette image idyllique fait réfléchir le gros homme. Il organise, avec le vaillant capitaine Bordure, une conspiration. Mais se sentant trahi, il s’esclaffe : « merdre, jarnicotonbleu, de par ma chandelle verte, je suis découvert, je vais être décapité ! » Devant le roi, il passe aux aveux. Fort heureusement, personne n’entend rien à son langage bredouillant et tonitruant. Mère Ubu ne lâche pas l’affaire. Un attentat est mis sur pied. Ce sera le massacre de la famille royale et l’ascension au trône du père Ubu. Devenu roi, il agit avec autorité et brutalité. Sur les conseils de mère Ubu, il décide de jeter de l’argent au peuple afin de lui permettre de payer ses impôts. Dans le même temps, il décide de prendre l’argent là où il est en confisquant les biens des nantis, qu’il fait passer dans « la trappe à nobles », où ils seront « décervelés »…

Ubu roi n’est pas seulement un canular, une farce plaisante et féroce, une parodie loufoque. C’est avant tout l’entrée en scène d’un personnage dont le nom s’inscrit dans l’histoire de la littérature et dans la vie de tous les jours. Par-delà le bourgeois enragé et le bouffon, Jarry vise l’Homme, dont il sonde, avec cette œuvre, l’indicible bêtise, la lâcheté et la sauvagerie au moyen d’un langage tout de verdeur et de cocasserie.

© Michel Cavalca

Biographie

Alfred Jarry

Alfred Jarry, poète, romancier, écrivain, dramaturge, dessinateur et graveur, naît en 1873. Il écrit l’essentiel de son œuvre entre 1896 et 1903 : L’Amour en visite, L’Amour absolu, Messaline, Le Surmâle… Dans Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien, 1898, Jarry invente la « pataphysique ».Cette « science des solutions imaginaires » inspirera les écrivains surréalistes tels que Raymond Queneau, Eugène Ionesco et Boris Vian. Parallèlement à son activité d’écrivain, Jarry occupe le poste de secrétaire général du Théâtre de l’Œuvre auprès de Lugné Poe. C’est dans ce même théâtre que la création de Ubu Roi, 1896, avec Firmin Gémier dans le rôle-titre, déchaîne un beau scandale et provoque une pagaille dans le public. La pièce, écrite en 1888 alors que son auteur avait à peine quinze ans, eut non seulement les honneurs de la scène mais fut aussi éditée par Le Mercure de France quelques mois avant sa création.

Ubu roi occupe une place essentielle dans l’histoire de la littérature et dans la vie de Jarry, qui s’efforça tout au long de son existence de s’identifier au personnage qu’il avait créé. Désargenté, la santé ruinée, miné par l’alcool, il laisse son dernier roman, La Dragonne, inachevé et meurt à Paris à l’âge de trente-quatre ans.

Distribution

Avec, sous la direction de Christian Schiaretti :
Stéphane Bernard — Père Ubu ; Jean Sigismond
Élizabeth Macocco — Mère Ubu
Julien Gauthier — Bordure ; L’ours ; Un partisan de Bougrelas
Damien Gouy — Un palotin ; L’ombre ; peuple ; Le czar ; Un partisan de Bougrelas ; Pile
Margaux Le Mignan — Un partisan de Bordure ; Bougrelas ; peuple ; Un noble ; Un magistrat ; Un financier ; Un paysan ; Un soldat russe ; Rensky ; Un palotin
Clémence Longy — Un partisan de Bordure ; La reine Rosemonde ; peuple ; Un palotin ; Un partisan de Bougrelas ; Un soldat russe
Clément Morinière — Un partisan de Bordure ; Le roi Venceslas ; Michel Fédérovitch ; Un palotin ; un Messager ; Le cheval à phynances ; Un partisan de Bougrelas ; Le commandant
Maxime Pambet — Un palotin ; Un noble ; Un magistrat ; Un financier ; Un paysan ; Giron ; Un partisan de Bougrelas
Julien Tiphaine — Un palotin ; Un messager ; Un soldat ; Un noble ; Un magistrat ; Un financier ; Un paysan ; Le général Lascy ; Cotice
Marc Delhaye — musicien
——
Pauline Noblecourt — conseillère littéraire
Marc Delhaye — composition musicale
Fanny Gamet — scénographie et costumes
Émily Cauwet-Lafont — assistante aux costumes
Julia Grand — lumières
Louise Vignaud — assistante à la mise en scène
Jessica Chauffert — stagiaire à la mise en scène
Décors réalisés dans les Ateliers du TNP
——
Coproduction
Compagnie À Juste Titre
Théâtre National Populaire

En lien avec le spectacle

  • Lectures – « Dialogues ubuesques » au CCO 
    Samedi 19 mars à 18h15 et à 20h. Dans le cadre du festival Mémoires vives, avec des comédiens de la Maison des comédiens du TNP.
    Cacophonie polyglote des meilleures répliques d’Ubu roi. En savoir plus
  • Exposition — « Jarry, de la pataphysique à la caricature »
    Du 22 mars au 29 avril
    – Espace info de Villeurbanne Voyage vers six ters
    – Brasserie 33 TNP Un homme nouveau
    – URDLA-Villeurbanne Bodegón (nature reposée)
    Exposition issue du fonds d’œuvres éditées par l’URDLA.
    En savoir plus
  • Nocturne au Musée des Beaux-Arts « Du portrait à la caricature, de l’autoportrait à l’autodérision »
    Vendredi 1er avril à 18h
    Dans le cadre de l’exposition « Autoportraits, de Rembrandt au selfie », lecture de textes par les comédiens du TNP. En savoir plus
  • Prélude
    Mercredi 6 avril 2016 à 19h15, une mise en perspective des enjeux du spectacle vous est proposée.
    En savoir plus
  • Résonance « La caricature de la tyrannie » à l’Université Lumière Lyon 2
    Lundi 11 avril à 18h30
    Avec Laurent Baridon, professeur en histoire de l’art contemporain, Cyrille Noirjean, directeur de l’URDLA, et Christian Schiaretti. Animée par Virginie Hollard-Zirano, maître de conférences en histoire romaine et en institution politique.
    En savoir plus
  • Rencontre après spectacle
    Nous vous invitons à rencontrer des membres de l’équipe artistique, le jeudi 28 avril 2016 à l’issue de la représentation.
    En savoir plus
  • Audiodescription
    Les personnes malvoyantes ou non-voyantes peuvent suivre en direct la description du spectacle au moyen d’un casque à haute fréquence.
    La représentation est précédée d’une approche tactile du décor.
    Pour bénéficier de ce dispositif d’accompagnement, il est nécessaire de se signaler lors de la réservation des places.
    Samedi 4 juin 2016 à 18h30 Plus d’infos

Documents