Le Château des Carpathes

de Jules Verne
mise en scène Émilie Capliez

  • Création

Du au

salle Roger-Planchon

1 h 20 du mardi au vendredi à 20 h, samedi à 18 h 30,
dimanche à 16 h,
relâche le lundi

Réserver

Adapté aux scolaires

  • mar 15 avril 14h30
  • jeu 17 avril 14h30

Accessible aux malvoyants

  • dim 13 avril 16h00

Rencontre

  • jeu 10 avril 20h00
  • Distribution

    avec François Charron, Emma Liégeois, Rayan Ouertani, Jean-Baptiste Verquin, Fatou Malsert 

    piano Julien Lallier
    violoncelle Adèle Viret
    trompette Oscar Viret

    composition musicale Airelle Besson
    adaptation Émilie Capliez
    en collaboration avec Agathe Peyrard
    dramaturgie musicale et assistanat à la mise en scène Solène Souriau
    scénographie Alban Ho Van
    lumière Kelig Le Bars
    son Hugo Hamman
    vidéo Pierre Martin Oriol
    costumes Pauline Kieffer

    • production Comédie de Colmar – CDN Grand Est Alsace
    • coproduction Théâtre National Populaire – Villeurbanne, Théâtre de Lorient – CDN, Les Gémeaux – Scène nationale de Sceaux, Théâtre du Jeu de Paume – Aix-en-Provence, Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN du Val-de-Marne
  • Biographies

    Jules Verne

    Né en 1828, l’écriture prend rapidement une place importante dans la vie du jeune homme. Monté à Paris pour ses études de droit, il se consacre tout d’abord au théâtre. Grâce à Alexandre Dumas, il fait jouer au Théâtre-Lyrique ses premières pièces. Quelques années plus tard, ses modestes succès deviennent des triomphes quand il adapte pour la scène, en collaboration avec D’Ennery, Le Tour du Monde en quatre-vingt jours, Michel Strogoff et Les Enfants du Capitaine Grant.

    Sa carrière de romancier démarre en 1862, lorsqu’il rencontre l’éditeur Pierre-Jules Hetzel. Démarre alors la publication de Cinq semaines en ballon, premier volume des Voyages extraordinaires, qui en comptent cinquante-quatre au total. Amoureux des voyages, très informé sur les grandes inventions qui marquent son temps, il sait habilement mêler dans ses romans aventure, technologie et science-fiction, avec l’art de rendre vraisemblable ce qui ne l’était pas alors. En près de soixante ans, Jules Verne a publié cent trois ouvrages.

    Jules Verne a aussi nourri une réelle passion pour la musique. Ses compositions de jeunesse sont parfois reprises dans certains de ses romans, riches en allusions musicales. La musique se manifeste souvent par la présence du piano, dont le plus emblématique est le piano-orgue du Capitaine Nemo, installé dans le Nautilus. L’univers de la musique est tout particulièrement valorisé dans L’Île à hélice, roman rédigé en 1893, dont les héros composent un quatuor à cordes, qui entreprend une tournée à travers les États-Unis. La même année, Jules Verne entreprend la rédaction d’un conte consacré entièrement à la musique : Monsieur Ré-Dièze et Mademoiselle Mi-Bémol.

    Émilie Capliez

    Comédienne et metteuse en scène, elle est, depuis 2019, co-directrice de la Comédie de Colmar – CDN Grand Est Alsace.

    Formée à l’École de la Comédie de Saint-Étienne entre 1999 et 2001, elle intègre ensuite la troupe permanente du CDN. Elle collabore alors avec de nombreux artistes et fait la rencontre du Théâtre des Lucioles qui marquera son goût pour le travail en bande. Après une aventure de dix ans avec le collectif La Querelle, elle fonde avec Matthieu Cruciani la compagnie The Party et affirme ainsi sa double identité artistique de comédienne et de metteuse en scène. Si elle a monté quelques textes classiques (Shakespeare, Molière, Dostoïevski), une grande majorité de ses spectacles sont le fruit d’une collaboration étroite avec des auteurs contemporains et des autrices contemporaines : Émilie Beauvais, Tünde Deak, Mohamed Rouhabbi, Boris Le Roy, Penda Diouf, Tanguy Viel.

    Aimant se jouer des formes, elle imagine des projets pour tous les publics et crée très régulièrement des spectacles destinés à la jeunesse et à l’enfance. Récemment elle a mis en scène Une vie d’acteur de Tanguy Viel, avec Pierre Maillet. En 2020, elle crée Little Nemo ou la vocation de l’aube, d’après la bande dessinée de Winsor McCay. En 2021, elle met en scène L’Enfant et les sortilèges, opéra de Ravel sur un livret de Colette, avec l’Opéra national du Rhin. En 2023, elle crée Des femmes qui nagent de Pauline Peyrade et propose une recréation de Quand j’étais petite je voterai, sur un texte actualisé de Boris Le Roy.

Dès 12 ans.

En Transylvanie, sur les hauteurs du village de Werst, les ruines du château nourrissent craintes et superstitions. Lorsque des villageois aperçoivent des volutes de fumée s’échapper du donjon, ils se persuadent que des fantômes hantent l’édifice. C’est alors que le comte Franz de Télek, qui voyage pour oublier la mort de sa fiancée, la cantatrice Stilla, arrive à Werst. Apprenant que le château appartenait autrefois au baron de Gortz, son ennemi juré éperdument amoureux de la Stilla, il décide de s’y rendre. Il ne se doute pas qu’il va être confronté à une expérience sensorielle et émotionnelle inédite…

Émilie Capliez mobilise les costumes, la musique, la scénographie et la vidéo et compose un voyage visuel époustouflant, à la mesure de ce grand roman d’aventures. Fidèle au texte original, son adaptation soulève des problématiques contemporaines. Elle donne une place primordiale à la Stilla, cette artiste qui provoque la fascination de deux mélomanes, les conduisant à confondre amour, désir et possession.

De bout en bout, la musique d’Airelle Besson, trompettiste contemporaine et compositrice de jazz, vient soutenir la tension dramatique et épaissir les mystères du Château des Carpathes.

Rendez-vous

  • Rencontre avec l’équipe artistique après le spectacle

    → jeudi 10 avril 2025

  • Audiodescription en direct

    → dimanche 13 avril 2025 visite tactile du décor à 15 h, spectacle à 16 h