TNP Villeurbanne

04 78 03 30 00

Tournées

Tournées Jean Bellorini

Page en cours de construction

Un Instant

d’après À la recherche du temps perdu de Marcel Proust
mise en scène Jean Bellorini

Écrit entre 1906 et 1922, À la recherche du temps perdu est un récit-fleuve de souvenirs, de l’enfance à l’âge adulte du narrateur, et, en filigrane, une intense réflexion sur la vie. Œuvre sur la mémoire et le temps, portée par un style unique – une langue ciselée, savante et pourtant limpide –, elle conjugue l’introspection minutieuse d’une conscience et d’un cœur à l’observation acérée d’une société humaine à l’orée des bouleversements du XXe siècle.

Des quelque trois mille pages qui la composent, Jean Bellorini et Camille de La Guillonnière conservent les passages de l’enfance de l’auteur auprès de sa mère tant aimée et mettent en lumière la relation tendre et profonde avec la grand-mère, jusqu’à la mort de cette dernière. Ces deux femmes sont les figures protectrices et aimantes qui encouragent un petit garçon hypersensible dans son éveil à la vie et dans sa lutte contre un asthme sévère et des angoisses existentielles. Devenu homme, il les accompagnera à son tour dans l’épreuve de la maladie et de la mort.
Ce faisant, il procède à une analyse fine des mécanismes du deuil, de la distorsion temporelle entre le choc et sa conscientisation. Lorsqu’il décrit cet instant, surgi au hasard d’un geste banal, il est traversé par un bouleversement douloureux de l’âme. Et c’est sans doute parce qu’il veut conserver vivace cette sensation, parce qu’il veut conjurer l’inéluctable affadissement du souvenir, qu’il fige dans les mots ce « fragment d’existence soustrait au temps ». Écrire pour demeurer vivant.

Le duo entre Hélène Patarot, complice de Peter Brook, et Camille de La Guillonnière, acteur fétiche de Jean Bellorini, recèle de belles promesses. La délicatesse et la profondeur de leur jeu ne se départissent jamais d’humour.

Logo Acrobat PDF Dossier de production (bientôt en ligne)
Logo Acrobat PDF Dates de tournées (bientôt en ligne)
 © Pascal Victor
 
 

Onéguine

d’après Eugène Onéguine de Alexandre Pouchkine
traduction André Markowicz
mise en scène Jean Bellorini
réalisation sonore Sébastien Trouvé

Eugène Onéguine est un esthète, qui aime le luxe et la fête. Tatiana, jeune fille noble de la campagne, belle et sombre, tombe amoureuse de lui, dans une forme de pureté et d’intransigeance douloureuse. Il l’éconduit avec une certaine indolence. Par désœuvrement, il séduit lors d’un bal la fiancée de son meilleur ami. Ce dernier, fou de douleur, le provoque en duel. Eugène le tue, malgré lui. Le sang du jeune homme teinte la neige de rouge…
Le roman en vers d’Alexandre Pouchkine, écrit à partir de 1823, occupe une place unique dans le panthéon de la littérature russe. Mêlant les styles avec aisance, il est, tour à tour, poème éclatant dardant les feux d’une culture éternelle, poème clairvoyant sur la vanité de l’existence et la perte des illusions, poème léger comme une ritournelle que l’on apprend enfant et que l’on garde, talisman précieux, tout au long de sa vie.

Une œuvre qui « appelle à vivre », comme le dit son traducteur André Markowicz, car empreinte d’intelligence et de vigueur, de gravité et de drôlerie. La version française à laquelle il a travaillé plus de vingt ans est exceptionnelle, car rimée au plus proche du rythme et de la musicalité du texte original.

Jean Bellorini, fidèle à ses passions littéraires et à ses amitiés artistiques, reforme le quintette d’Un fils de notre temps. Dans un dispositif bifrontal, il fait entendre le poème par le biais de casques. Les voix enveloppent les spectateurs, formant chœurs et chuchotements. S’y mêle une bande sonore et musicale, composée par Sébastien Trouvé, à partir d’extraits de l’opéra éponyme de Piotr Tchaïkovski. Tatiana, isolée et libre, occupe le centre du plateau. Autour d’elle, les acteurs, multiples Onéguine. Le roman se déploie, entrelaçant les thèmes dans une série de tableaux concis et vifs.

Logo Acrobat PDF Dossier de production (bientôt en ligne)
Logo Acrobat PDF Dates de tournées (bientôt en ligne)
 © Pascal Victor

Tournées de Christian Schiaretti

Le Laboureur de Bohême

de Johannes von Saaz
texte établi par Christian Schiaretti et Dieter Welke
mise en scène Christian Schiaretti

Le corps d’une jeune femme est rendu à la terre. Est-ce normal, clame son mari laboureur, que ce qu’il y a de plus innocent au monde soit tranché dans son devenir ? Est-il concevable, lui rétorque la mort, de réclamer réparation pour une perte inscrite dans tout ce qui respire ? Ce dialogue de la fin du Moyen-Âge déconcerte par l’écho qu’il peut trouver en chacun. En savoir plus

DISPONIBLE EN TOURNÉE 2020-2021
Logo Acrobat PDF Dossier de diffusion

 © Michel Cavalca

 

Adamantine dans l’éclat du secret

de Julie Ménard
mise en scène Maxime Mansion

Adamantine vit seule dans une forêt coincée entre l’A6 et la D307. Elle parle aux corneilles, se roule dans l’herbe et se gave de hamburgers. Un jour, un représentant de commerce tombe nez à nez avec elle. Atterré par son état, il lui propose de devenir une véritable princesse. Elle refuse. Il lui lance alors un sortilège et l’emmène… En détournant l’univers des contes de fées, cette fable féministe érafle joyeusement le culte de la beauté. En savoir plus

© Michel Cavalca

 

Le Berceau de la langue

Deux pièces :
Le Roman de Renart, tout public à partir de 12 ans
Tristan et Yseult,
tout public à partir de 8 ans
Le berceau de la langue se régale du déploiement et de la diversité des formes narratives médiévales. Les œuvres sont adaptées en mêlant au français moderne les textes originaux, en ancien et moyen français, car c’est un voyage qui est proposé ici, pour les jeunes et les moins jeunes, à la découverte d’une littérature composée pour être entendue. En savoir plus

EN TOURNÉE :
Tristan et Yseult, du 11 au 20 octobre 2019, Le Parvis scène nationale à Tarbes.
Tristan et Yseult, le 13 décembre 2019, Mairie, Saint-Laurent-de-Mûre.
Le Roman de Renart, du 9 au 11 décembre 2019, Théâtre de Bastia.
Le Roman de Renart, du 6 au 11 janvier 2020, Jakarta.
Le Roman de Renart, du 12 au 20 janvier 2020, Lycée Français de Singapour.
Le Roman de Renart, du 16 au 21 mars 2020, Le Parvis scène nationale à Tarbes.