Histoire d’un Cid

variation autour du Cid
de Pierre Corneille
mise en scène Jean Bellorini

  • Création

Du au

salle Roger-Planchon

1 h 40 du mardi au vendredi à 20 h, samedi à 18 h 30,
dimanche à 16 h,
relâches le lundi et le dimanche 8 décembre

Réserver

Accessible aux malvoyants

  • jeu 5 décembre 20h00
  • dim 15 décembre 16h00

Rencontre

  • jeu 5 décembre 20h00
  • Biographie

    Jean Bellorini

    Metteur en scène attaché aux grands textes dramatiques et littéraires, il mêle étroitement théâtre et musique dans ses spectacles et y insuffle un esprit de troupe généreux. Il défend un théâtre populaire et poétique. Tempête sous un crâne d’après Les Misérables de Victor Hugo, Paroles gelées d’après Rabelais, La Bonne Âme du Se-Tchouan de Bertolt Brecht, Liliom de Ferenc Molnár ou encore Karamazov d’après le roman de Fédor Dostoïevski créé pour le Festival d’Avignon en 2016 en sont quelques exemples. Ces spectacles fédèrent un large public en France et à l’étranger. Paroles gelées et La Bonne Âme du Se-Tchouan sont récompensés en 2014 par les Molières de la mise en scène et du meilleur spectacle du théâtre public. Nommé en 2014 à la direction du Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis, Jean Bellorini poursuit son travail de création théâtrale et de diffusion des spectacles de son répertoire. Il invente la Troupe éphémère, composée d’adolescents de Saint-Denis et de ses environs, avec qui il monte chaque année un spectacle – Moi je voudrais la mer, d’après les poèmes de Jean-Pierre Siméon, Antigone de Sophocle, 1793, écriture collective du Théâtre du Soleil, Les Sonnets de William Shakespeare, en collaboration avec le chorégraphe Thierry Thieû Niang, et Quand je suis avec toi, il n’y a rien d’autre qui compte, un texte de Pauline Sales. Il développe son travail pour l’opéra et à l’étranger, avec la création en 2016 du Suicidé de Nicolaï Erdman avec la troupe du Berliner Ensemble, de La Cenerentola de Gioacchino Rossini avec l’Opéra de Lille, en 2017 d’Erismena de Francesco Cavalli avec le Festival international d’Art lyrique d’Aix-en-Provence, de Kroum de Hanokh Levin avec la troupe du Théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg et en 2018 de Rodelinda de Georg Friedrich Haendel à l’Opéra de Lille. La saison 2018-2019, il crée deux spectacles au TGP : Un instant, d’après À la recherche du temps perdu de Marcel Proust et Onéguine, d’après Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine. Depuis 2020, il dirige le Théâtre National Populaire. La même année, il présente Le Jeu des Ombres de Valère Novarina lors de la Semaine d’art en Avignon (récompensé par le Syndicat de la Critique, Prix Georges-Lerminier et Prix Technique). En 2022, il est invité par le Teatro Di Napoli – Teatro Nazionale et crée avec la troupe d’acteurs italiens Il Tartufo de Molière, dans une traduction de Carlo Repetti. En 2022, il créé avec sa troupe Le Suicidé, vaudeville soviétique de Nicolaï Erdman. En juin 2023, il crée avec les comédiennes de l’Afghan Girls Theater Group Les Messagères d’après Antigone de Sophocle.

    En novembre 2023, il signe la mise en scène de David et Jonathas de Marc-Antoine Charpentier, créé à l’Opéra de Caen et dirigé par Sébastien Daucé. En janvier 2024, il crée en Chine Les Misérables, d’après le roman de Victor Hugo, avec Yanghua Theatre au Poly Theatre de Pékin.

  • Distribution

    avec Cindy Almeida de Brito, François Deblock, Karyll Elgrichi, Federico Vanni

    claviers Clément Griffault
    percussions Benoit Prisset

    collaboration artistique Mélodie-Amy Wallet
    composition musicale Clément Griffault et Benoît Prisset
    scénographie Véronique Chazal
    lumière Jean Bellorini
    assisté de Mathilde Foltier-Gueydan
    son Léo Rossi-Roth
    vidéo Marie Anglade
    costumes Macha Makeïeff assistée de Laura Garnier
    construction des décors et confection des costumes les ateliers du TNP

    Spectacle créé le 27 juin 2024 dans le cadre des Fêtes Nocturnes 2024 du Château de Grignan.

À partir de 13 ans.

Qui ne connaît pas Le Cid ? Avec ses personnages grandioses, ses vers que l’on murmure et ses épisodes fameux, cette tragi-comédie parue en 1637 est l’une des pièces maîtresses de notre héritage littéraire. Mais comment se mettre sincèrement à l’écoute de cette langue du passé, touffue et épique ? Pour réveiller Corneille à nos yeux comme à nos oreilles, Jean Bellorini prend le parti du rêve, du jeu et de l’épure.

Le plateau se présente d’abord dans son entière nudité, ouvert à toutes les transformations. D’emblée, Chimène se dresse face à Rodrigue, dans une scène de confrontation sublime et explosive. Pour clarifier l’origine du drame, les quatre personnages en scène replongent dans l’Histoire d’un Cid… Naviguant entre songe et réalité, le petit chœur fabrique sous nos yeux un grand chant d’amour, violent et ludique. Les étoiles brillent et le désastre se creuse.

Créé en plein air lors des Fêtes Nocturnes de Grignan, en juin 2024, ce spectacle trouve ici le chemin d’une salle de théâtre. Cette variation féerique autour du Cid signée par Jean Bellorini et sa troupe fait éclore le poème de Corneille dans son éclat premier – un éclat pour aujourd’hui.

Rendez-vous

  • Audiodescriptions en direct

    • jeudi 5 décembre 2024, visite tactile du décor à 19 h, spectacle à 20 h
    • dimanche 15 décembre 2024, visite tactile du décor à 15 h, spectacle à 16 h
  • Rencontre avec l’équipe artistique après le spectacle

    → jeudi 5 décembre 2024