La Méthode du Dr Spongiak

écriture et ombres Théodora Ramaekers
mise en scène Sabine Durand
Moquette Production

  • À voir en famille
  • Belgique

Du au

salle Jean-Bouise

50 min mercredi 27 à 15 h,
samedi 30 à 17 h,
et mercredi 4 à 15 h et 19 h

Réserver

Adapté aux scolaires

  • jeu 28 novembre 10h00
  • jeu 28 novembre 14h30
  • ven 29 novembre 10h00
  • ven 29 novembre 14h30
  • lun 2 décembre 10h00
  • lun 2 décembre 14h30
  • mar 3 décembre 10h00
  • mar 3 décembre 14h30
  • Distribution

    avec Vincent Huertas en alternance avec Gilles Escoyez

    Théodora Ramaekers en alternance avec Camille Husson

    interprétation musicale Hervé De Brouwer
    en alternance avec Manu Henrion et Vincent Noiret

    lumière Gaspard Samyn
    univers sonore Hervé De Brouwer
    images animées en collaboration avec Caroline Nugues de l’Atelier Graphoui
    interactivité vidéo Bernard Delcourt
    costumes Charlotte Ramaekers
    construction scénique Florian Dussart

    Le spectacle a été créé avec la participation de la comédienne Julie Nathan.

    • coproduction Moquette
    • production Le Théâtre du Tilleul ; Pierre de Lune – centre scénique jeunes publics de Bruxelles ; La Grange dîmière – Théâtre de Fresnes ; Le Sablier, Ifs ; La Mégisserie, Saint-Junien ; La Machinerie, Vénissieux ; Centre culturel de Huy et l’Atelier Graphoui
    • avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – service du Théâtre, le soutien du Théâtre la Balsamine, Bruxelles, de La Roseraie – Espace Cré-action à Uccle, du Théâtre La montagne magique, Bruxelles, du Théâtre des Doms, du Centre de la marionnette, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Très Tôt Théâtre – scène conventionnée d’intérêt national, Quimper et de La 3e saison de l’Ernée
    • remerciements à La compagnie Arts & Couleurs et Magic Paco
    • production Paul Decleire assisté de Nathalie De Muijlder
    • diffusion Anne Jaspard
  • Biographies

    Théodora Ramaekers

    Elle est autrice, illustratrice, marionnettiste et interprète. Après ses études en illustration à Bruxelles, à l’Institut Saint-Luc et à l’Institut Roger Guilbert, elle travaille pour les Éditions Casterman sur Le Grand Livre des Petits Spectacles et sur de nombreux ouvrages pédagogiques pour l’association Clés pour l’Adolescence, Îles de Paix (écriture et illustration de l’ouvrage Guillaume, les pieds sur Terre), la Fondation Françoise Dolto, l’Institut Belge de la Sécurité Routière. Elle participe à différentes expositions collectives où elle expose ses illustrations du texte de Michel de Ghelderode, Le Jardin Malade, des illustrations personnelles, des collages et crée des luminaires pour la scénographie d’un concert de musique de chambre. Elle voyage au Québec (Délégation Générale Wallonie-Bruxelles à Québec, 2001) dans le cadre d’une bourse de la Fédération Québec-Wallonie et au Danemark (2004) où elle réalise des illustrations pour des entreprises danoises. De 2007 à 2008, elle tient un journal dessiné pour se défouler sur ses consternations de jeune mère. Elle fait des dessins humoristiques sur le vif durant les colloques organisés par la Fédération des CPAS, de 2012 à 2020. 

    Parallèlement à son parcours de dessinatrice, elle est employée comme animatrice artistique, de 2002 à 2004, au Centre d’Expression et de Créativité Les Ateliers Populaires et de 2006 à 2010, au Sésame (centre de jour pour personnes porteuses d’un handicap mental léger à modéré). Elle fait de brefs remplacements en cours de dessin dans l’enseignement secondaires inférieur et supérieur. Entre 2004 et 2010, elle anime des stages de théâtre d’ombres (Académie d’été des Beaux-Arts, Toboggan asbl, Roeland vzw).

    En 2003, avec Philippe Evens, elle découvre une autre façon de raconter et de créer : en groupe, avec du son, du mouvement, en public, elle intègre le collectif bruxellois Boîte à Clous et participe à plusieurs projets où elle peut collaborer de multiples manières avec d’autres artistes pratiquant d’autres disciplines, sur des projets tournant autour de la marionnette et de l’objet. En 2012, inspirée par le lien plastique à développer entre le sentiment de la peur et les ombres projetées, elle lance le projet devenu par la suite Mange tes ronces ! en tournée depuis 2015. La compagnie Moquette Production ASBL est créée en 2016 pour encadrer la tournée de ce premier spectacle et y développer d’autres projets en théâtre d’ombres.

    Sabine Durand

    Après des études de Lettres à la Sorbonne, elle se forme à L’INSAS à Bruxelles dont elle sort diplômée de la section Mise en scène en 2002. Avec sa compagnie SIX-65 elle monte, entre autres, Affabulazionne de Pier Paolo Pasolini (2004), Cid d’après Corneille (2006), D’Œdipe d’après Sophocle (2009), Le Banquet dans les bois d’après William Shakespeare (2012), Käthchen de Heilbronn d’après Heinrich von Kleist (2015). À la mise en scène, elle travaille avec différents porteurs de projet comme Agnès Limbos, le Théâtre du Tilleul, Le Théâtre de Galafronie, la Cie Arts et Couleurs, Éléonore Valère Lachky…

    Comme dramaturge, elle a accompagné l’auteur et metteur en scène Claude Schmitz et travaille régulièrement avec Martine Wijckaert, artiste associée au Théâtre la Balsamine. 

    Sabine Durand est également pédagogue à l’INSAS en section Art Dramatique et Mise en scène, et à l’Institut St-Luc en Scénographie. 

Pour tous dès 5 ans. 

L’exquise Loïse a le génie de la sottise. Quand fera-t-elle preuve de raison ? Ses parents ont de quoi s’inquiéter car, ce dimanche 18 mai 1930, la soirée s’annonce on ne peut plus… royale. Le souverain est en effet attendu dans le salon bourgeois de la famille Flanellebeek. Comment faire en sorte que Loïse soit polie et présentable  ? C’est alors qu’une voix s’échappe de la radio, vantant la méthode révolutionnaire d’un certain Docteur Spongiak. Il aurait trouvé la solution pour faire fleurir l’âge de raison. Ses expériences nébuleuses parviendront-elles à assagir Loïse ?

Un trio d’artistes manie les outils artisanaux du théâtre d’ombres. À partir de papiers découpés placés sur trois rétroprojecteurs, les comédiens illusionnistes font naître des images sur un large écran. Les personnages s’animent, évoluant dans un décor fait de photos de magazines des années 1930. Tout le plateau s’inscrit dans cette époque délicieusement surannée : la radio grésille au rythme des réclames et l’étrange matériel confère à l’ensemble un air de laboratoire de science-fiction désuet. Dans ce petit cinéma artisanal, l’on s’amuse du regard intransigeant que parents et enfants peuvent porter les uns sur les autres, hier comme aujourd’hui.

Rendez-vous

  • Un samedi en famille

    → atelier de pratique artistique parents-enfants, samedi 30 novembre 2024
    de 14 h à 15 h 30 suivi d’un goûter à la Brasserie du TNP, puis du spectacle