À cheval sur le dos des oiseaux

de Céline Delbecq
mise en scène Pauline Hercule et Pierre Germain

  • Création

Du au

salle Jean-Bouise

1 h du mardi au samedi à 20 h,
dimanche à 16 h,
relâche le lundi

Réserver

Accessible aux malvoyants

  • jeu 23 janvier 20h00

Rencontre

  • jeu 16 janvier 20h00
  • Distribution

    avec Virginie Colemyn

    musique et bruitage Pauline Hercule

    scénographie François Dodet
    lumière Lucas Collet
    composition musicale Mathieu Ogier et Pauline Hercule
    costumes Agathe Trotignon
    conception origami Angélique Cormier

    Le texte, lauréat des Journées de Lyon des Autrices et Auteurs de Théâtre, est publié aux éditions Lansman.

    • production Germ36
    • coproduction Théâtre National Populaire ; Théâtre de Roanne (en cours)
    • La Compagnie Germ36 est soutenue par la Ville de Lyon et reçoit le soutien de la drac et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Biographie

    Céline Delbecq

    Formée au Conservatoire royal de Mons, elle est comédienne, autrice et metteuse en scène. Tiraillée entre le milieu social et le milieu artistique, elle fonde en mars 2009 la Compagnie de la Bête Noire pour laquelle elle écrit et met en scène des pièces de théâtre s’inscrivant dans un contexte social occidental. Son questionnement est celui de la nécessité. Titulaire de plusieurs prix et éditée chez Lansman, elle a reçu diverses bourses qui lui ont permis des résidences d’écriture en Belgique, en France et au Canada. Ses pièces tournent abondamment et sont traduites dans plusieurs langues. Céline Delbecq est artiste associée au Rideau de Bruxelles, au Théâtre des Îlets, centre dramatique national de Montluçon et autrice associée au Théâtre de la Manufacture de Nancy. Dans À cheval sur le dos des oiseaux, paru en 2021, elle scrute les âmes et rend hommage aux « petites gens » en mettant en scène un personnage populaire dont le destin semble brisé.

À 47 ans, Carine Bielen vit seule avec son fils Logan. Depuis toute petite, elle a été stigmatisée par une société qui la qualifie d’« arriérée », de « handicapée ». Aujourd’hui, elle doit se battre pour la garde de Logan. Une heure durant, au fil d’un monologue intime et puissant, elle suspend son quotidien morose. Elle ouvre une brèche et tente de répondre à un système qui veut la cadrer, l’encadrer, au risque de la briser. Comme un clown sans filtre, Carine Bielen se dévoile et arrache un rire de sa condition miséreuse. Presque malgré elle, elle tend un miroir aux gens et à la société. Quel regard pose-t-on sur la différence, a fortiori lorsque le souhait de « faire famille » entre en jeu ? Dans quelle mesure peut-on mettre en perspective la norme, l’interroger voire la réinventer ?

Pour interpréter cette héroïne sans filtre, la comédienne Virginie Colemyn explore le registre tragicomique. Elle rend compte de la vitalité du personnage et laisse transparaître sa vulnérabilité tout humaine.

Rendez-vous

  • Stage théâtre

    Animé par Pierre Germain

    À travers l’écriture de Celine Delbecq, nous nous interrogeons sur la notion de vacillement du protagoniste.Les pièces de l’autrice s’inscrivent dans contexte social occidental. Les personnages opèrent une lutte qui en font des figures tragiques, jamais pathétiques, pleines d’humanité et dont l’incarnation demande un engagement puissant et non dénué d’humour.
    Avec un travail sur la rythmicité de la langue et l’incarnation d’un chœur lucide et révolté, nous explorerons cette écriture éminemment politique.

    → samedi 18 janvier de 9 h 30 à 13 h et de 14 h à 17 h en salle Casarès

  • Rencontre avec l’équipe artistique après le spectacle

    → jeudi 16 janvier 2025

  • Représentation recommandée pour le public avec une déficience visuelle

    → jeudi 23 janvier 2025, visite tactile du décor à 19 h, spectacle à 20 h